Canalisation du 25 septembre 2020


Enfants de la Terre, petits ou grands, vous êtes comme de gentils ou turbulents élèves au sein d’une cour de récréation. Certains veulent être les leaders quand d’autres souhaitent trouver des camarades et apprécier ce temps de pause entre deux sessions d’apprentissage.

Votre monde est ainsi fait que certains ne verront jamais l’utilité de la réunification, et l’acceptation de l’autre dans sa différence. Celui qui apprend de trop est mis au ban de la classe, alors que le but de celle-ci est justement de transmettre et intégrer des savoirs.

Celui qui a la tête dans les nuages, le cœur tendre et n’entend rien à la discipline et au formatage scolaire, est lui aussi, montré du doigt comme l’âne de service.

Quand donc comprendrez-vous, que même si vous êtes des humains, et que vous pensez vous ressembler, vous êtes uniques et à ce titre, tous différents ?

Sachez reconnaitre la force de cette différence. Au lieu de vous combattre les uns, les autres, unissez plutôt votre lumière pour transmuter l’ombre. Celle-ci n’a de cesse de vous briser, de vous humilier et de vouloir prouver sa pseudo supériorité.

En ce moment vous vivez un chaos mondial résultant des derniers soubresauts d’une bête moribonde. Seulement voilà, son agonie sera aussi longue que votre cohésion sera lente à prendre vie.

Il nous tient à cœur de vous accompagner sur votre chemin et vous montrer combien l’union et l’acceptation d’objectifs communs seront vos étendards brandis dans cette reconquête de liberté. Ne cédez pas aux chants des sirènes à la solde des pseudo-puissants, les médias à leurs bottes ne sont que de vils exécutants payés comme des bêtes de somme destinés à faire leur travail de propagande débilitante.

Soyez lucides, ouvrez vos yeux trop longtemps restés fermés. Soyez conscients, libérez-vous de convictions erronées et fabriquées dans le but de vous tenir en esclavage.

Rien n’est perdu, tout est à construire.

Dans la vie il y a de multiples naissances et elles se font toutes dans la douleur si la chimie ne s’en mêle pas. N’allez pas vous cacher derrière de vieux poncifs religieux écrits de la main de l’homme et non de celle du Divin : « Tu enfanteras dans la douleur » n’est en rien une punition, mais la réalité d’une physiologie qui sacralise le passage et rappelle combien cette vie est méritée.

Comme un vaillant combattant l’enfant nait dans la douleur et en vainqueur il hurle sa joie d’ETRE.

Une grossesse, une naissance ne laissent pas indifférent. Les cicatrices sont présentes, non pas celles qui tracent des craquelures sur un ventre distendu, non pas un périnée relâché ou des seins manquant de fermeté. Non mes petits, cela va plus loin. Rien ni personne ne reste semblable à celui qu’il était avant une naissance.

Il y a la douleur, mais il y a la joie, il y a le passé seule ou à deux et il y a l’après, plus nombreux. Il y a une vie d’adulte, de couple et puis il y a une vie de famille. Rien n’est plus comme avant, et le rite de passage qu’est la naissance constitue une trace indélébile dans la vie de ceux qui sont concernés.

Au cours de votre incarnation, il y a tant d’évènements s’apparentant à une naissance : la fin de l’école, l’entrée dans la vie adulte, le mariage, l’arrivée d’un l’enfant, la construction d’une maison, le divorce, la perte d’un travail, un nouvel emploi, le décès des proches, la naissance d’une vie sans nos aimés… Chaque fin et suivi d’un début, chaque mort est suivie d’une naissance. La vie se poursuit sans discontinuer et vous pousse à renaitre de vos cendres, tel le phénix, à vous réinventer perpétuellement.

En ce moment vous vivez une grossesse difficile et les contractions annonçant votre renaissance n’en finissent pas de vous tordre.

Aller plus avant vers la lumière ?

Ou rester au chaud dans les conditionnements, soumis aux diktats de plus grands que vous ?

Que choisir ?

Vous êtes fatigués certes. Mais lorsque le moment est venu, il n’y a point de retour en arrière. Lorsque l’enfant doit naître, il n’est pas possible de prolonger et retarder indéfiniment sa venue.

Vous devez vous engager, car c’est écrit. La lumière est au bout du tunnel pourrions nous dire avec humour. Pour autant notre image n’est pas si futile, le monde est en train d’enfanter d’une nouvelle humanité. Ce sera compliqué car le passage est étroit et douloureux. Il y aura sans doute besoin de faire une épisiotomie pour vous aider à voir le jour. Certains ne pourront franchir le col, d’autres s’étrangleront dans le tunnel et ne survivront pas, quand certains resteront à tout jamais invalides, incapables de trouver place dans cette nouvelle réalité.

Encore une fois, plus de retour possible, le travail est commencé. Vous êtes vos propres obstétriciens. A vous de vous orienter justement, de négocier les virages avec adresse, pour trouver la voie et renoncer au cocon douillet des habitudes.

La renaissance fut une période de l’histoire de France, celle qui s’en vient sera à l’échelle du monde, n’en doutez pas.

Soufflez, respirez, contractez, libérez-vous, extirpez-vous de cette matrice gluante et puante qui vous étouffe au lieu de vous nourrir.

Revenez à la vie, enfants de Gaïa, vous êtes filles et fils du ciel et de la terre, nés sous les étoiles pour briller de votre plus belle lumière, celle qui émane de votre cœur.

Courage, encore quelques efforts, et votre foi sera récompensée.

Pascale G Médiumnité & Bien-Être

www.pascalegts.com

www.lechoixdetre.com

06.32.99.63.33

34, rue Guiglia 06000 Nice

#naissance #conscience #terre #humanité #souffrance #délivrance #âme #ombre #lumière #hypnosespirituellerégressive #objectif #actions #réalisations #spiritualité #médiumnité #channeling #messages #guidance

263 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Original.png