Communication Animale



Communication animale

Juin 2018

Voici pour exemple, une communication faite ce mois ci, avec accord des personnes concernées et sous couvert d'anonymat.

Les noms ont été retirés et la photo de la chienne est une image d'emprunt.

Humains : BBBB et sa tribu

Son arrivée :

AAAA arrive en se dandinant, la truffe en l’air, elle regarde un peu partout. Elle se montre très curieuse et intéressée par l’opportunité qui lui est offerte de pouvoir me parler.

Elle n’est pas sauvage et s’approche volontiers pour échanger avec moi.

Elle vient s’asseoir sagement devant moi et commence à me parler.

Elle est un peu charmeuse et d’ailleurs me demande si je la trouve belle. Tout de suite, elle me dit qu’on ne le lui dit pas assez !

Elle dit qu’elle a une robe de lumière et qu’elle est ici pour mettre de la chaleur, et de la beauté dans le monde qui l’entoure.

Elle tient à exprimer tout l’amour qu’elle éprouve pour son entourage. Elle n’attend pas forcément de retour de la part des humains, car ce n’est pas son rôle ici. Elle donne, sans retenue et parfois ne comprend pas pourquoi elle est repoussée ou mise de côté. Elle a un cœur d’or, et aucune mauvaise intention. Bien au contraire.

Elle est heureuse lorsque le bonheur est autour d’elle, il ne lui en faut pas plus pour être satisfaite. Pour elle tout est juste et parfait ainsi, elle est à sa place.

Elle a pris de l’âge, mais elle est comme une ado attardée, elle se montre à moi comme une humaine, cheveux au vent sur un vélo ( ?), elle aime la liberté, la nature, les odeurs et se salir. Mais elle sait que cela ne se fait pas et que son humaine la préfère propre sur elle. Elle, si elle le pouvait, se roulerait dans la boue… voire dans une mer.. d’un autre animal ( !!!). Pour elle, c’est cela la liberté, courir, s’éclater, et ne subir aucun interdit. Elle voudrait que tu en prennes de la graine.

Sa mission ici est de prendre soin de son humaine, de lui tenir compagnie. Mais là, son humaine se sent bien, alors AAAA veut un peu plus de liberté, de congés en quelque sorte.

Elle me dit que la situation actuelle lui convient bien. Il n’y a plus de monotonie dans son existence. Elle apprécie de voyager et de voir de nouveaux lieux, de découvrir de nouvelles personnes, de nouvelles odeurs.

Le train par contre, la perturbe un peu, c’est un peu curieux de sentir des vibrations sous son corps, mais on s’y fait. Toujours est-il, qu’elle préfère nettement la voiture.

Elle aime bien revenir chez elle (chez toi).

Elle me dit qu’elle est triste tout de même lorsqu’elle est à Xxxx car elle est un peu mise de côté. Elle s’en accommode, car elle n’est pas jalouse et elle est apte à comprendre qu’elle peut déranger. Mais elle dit, qu’il suffit de le lui expliquer, plutôt que la gronder en la mettant dans un coin. Elle aime faire partie de sa famille, et boude un peu dans ces cas-là.

Elle me fait entrer en elle pour me faire ressentir la tristesse de ces instants. C’est lourd, mais c’est vraiment une belle âme, docile et aimante. Elle possède une grande compréhension et ne veut que faire plaisir à son entourage.

Elle me dit que parfois, elle « pète les plombs », car elle se retient trop. Alors elle a un grand besoin de se défouler, comme un enfant trop bridé qui, d’un coup, va faire mille bêtises.

Elle ne veut pas que tu t’inquiètes pour elle. Elle dit qu’il ne faut pas croire que tu vas inverser les rôles à ta guise ! Elle est ici pour toi, et tu ne veux pas le voir. Elle t’a accompagnée et à présent, elle est heureuse que tu aies rencontré CCCC.

Elle l’aime beaucoup, il est gentil avec elle. Il tient à elle, comme il tient à toi et il lui parle parfois. Elle l’écoute, elle dit que vous vous ressemblez tous les deux. Elle est contente que vous vous soyez trouvés, car vous êtes des solitaires au fond de vous. Ce n’était pas gagné.

Vous vous occupez tous les deux, un peu trop du reste du monde, pour ne pas regarder votre nombril et maintenant, pour elle, c’est cool, car vous pouvez vous les contempler en couple !

Elle est très heureuse d’avoir à vivre près de vous deux. Elle sait qu’elle sera aimée et bien traitée. Elle sait que vous respectez ses besoins, même si parfois, elle voudrait s’éloigner en faisant la folle. Elle savoure cette nouvelle vie, au moins elle bouge !

A Xxx ce n’est plus pareil depuis que sa copine (la chienne de DDDD et EEEE ??) est partie et que le petit bébé est arrivé. Elle ne lui veut aucun mal à ce petit, bien au contraire.

Lui d’ailleurs il le sait, car ils ont parlé tous les deux. Il a un sacré caractère dit-elle. Il sait ce qu’il veut et il va leur en faire voir !

Elle aime les bébés, elle sait qu’elle ne pourra pas en avoir, cela la rendait triste avant. A présent, elle a dépassé cela. Car elle se rend compte qu’avoir des bébés ça rend trop sérieux ! Elle dit qu’elle doit conserver sa jeunesse d’esprit et son grain de folie, car cela donne du sel à la vie.

Elle tient également à te remercier, car tu lui donnes une belle vie. Sa mission à tes côtés a été difficile parfois, avant surtout. Elle n’aime pas te voir douter et être triste. Elle dit que si tu voyais l’amour que les autres ont pour toi, tu ne te poserais plus autant de questions sur ta valeur.

Maintenant, elle est un peu en visite chez une vieille amie avec toi. Tout est devenue beaucoup plus cool, plus simple à gérer. Et c’est ainsi qu’elle aime être à tes côtés. Elle te sent heureuse, ENFIN. Elle dit que tu méritais tellement ce qui t’arrive. Mais bon, elle sent bien que tu as la trouille au ventre que tout cela ne soit qu’un feu de paille.

D’ailleurs en parlant de ton ventre, elle dit que lorsque tu auras cessé de te faire du souci pour Pierre, Paul, Jacques, ton ventre te laissera tranquille. Il est urgent que tu lâches les préoccupations des autres, chacun les siens !

Et pour ton pied, elle me dit que tu as trouvé toute seule une explication. Tout ce qui était dans l’invisible, toutes les énergies négatives résultantes des vieux conditionnements se sont heurtées à la réalité. En somme, tu as tellement voulu être conforme à l’image qu’on avait de toi, que tu t’es blessée.

Ton inconscient est venu te rappeler qu’il existait et qu’il pouvait décider mieux que personne de ce qui est bon pour toi. Donc te voilà à clopiner et à te rebeller contre l’autorité suprême, enfin celle que tu considères comme la plus haute : ta mère.

AAAA voit bien que tu souffres, mais elle dit que tant que tu ne comprendras pas que tu es une adulte et que tu dois vivre en adulte et bien ton corps te rappellera à l’ordre. Elle dit que pour elle, ta mère est une humaine comme une autre, elle n’a aucune raison d’être supérieure à toi, sauf en méchanceté et en pédanterie.

En ce qui concerne ses oreilles, puisque tu l’as demandé, elle dit qu’il est bien pratique de ne pas entendre correctement, cela donne une excuse pour ne pas obéir parfois.

Elle dit, également, qu’il serait bon de lui sécher les pavillons et ne pas lui laisser de l’eau stagner car elle a mal ensuite. Et je ne sais pas pourquoi elle me montre ça et me dit de ne pas t’aviser de lui relever les oreilles avec un chouchou (????).

Pour ses pattes (plutôt avant droite, on dirait), elle me montre des petits os qui auraient été malmenés dans les cailloux, elle aurait mal posé ses pattes et se serait fait comme des petites entorses ou luxations des métatarses. Elle me montre également des micros entailles entre les coussinets, elle dit qu’il faut mettre un produit pour cicatriser mais aussi graisser un peu la peau car elle a tendance à se fissurer.

En ce qui concerne son régime alimentaire, elle me montre des petits biscuits ronds à bords dentelés, des trucs aux céréales ou fromage ( ?) elle aime.

Elle aimerait également chaparder sur la table, mais elle sait que ce n’est pas bien, pourtant elle m’assure que cela a bien meilleur goût. L’idéal pour elle est que tu lui donnes des gourmandises de la main à la gueule, elle aime ça. C’est comme si tu lui donnais la béquée, elle se sent petit bébé aimé dans ces cas-là.

Lorsque je lui demande si elle a encore des choses à me transmettre, elle dit : c’est déjà beaucoup, mais surtout, que ce bonheur ne s’arrête pas.

Elle dit qu’enfin tu sembles trouver la joie et l’équilibre et tu le mérites. C’est le cadeau de la vie, il a mis du temps à venir. Bien que tu n’aies pas tout compris de sa légitimité, ce cadeau est le bienvenu, pour toi, et pour elle.

Enfin elle me dit que si tu voyais dans ses yeux toute l’admiration et l’amour qu’elle te porte, tu y plongerais pour nager comme dans un bain de bonheur.

Voilà, elle me dit qu’elle doit repartir, qu’elle s’est beaucoup exprimée, et que tu peux le faire toi aussi. Mais tu doutes, encore et encore. Elle ne jette pas l’éponge, elle sait que lorsque tu te sentiras un peu plus apaisée, tu essaieras de nouveau de parler avec elle… et tu y arriveras !

Son départ :

Elle se relève et repart tranquillement, tourne la tête vers moi, c’est drôle on dirait qu’elle a le sourire et d’un coup, se met à galoper comme une fofolle !

Communication effectuée par Le Choix d'Etre - Droits réservés - 06/2018

#chien #communication

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Original.png