Mon beau miroir...


Communication animale avec IDP, jument de 22 ans

Le 20 JANVIER 2018

Par respect et souci de discrétion pour les personnes impliquées et les animaux,

les noms propres et les lieux ont été masqués

Humains : Mme X + Agriculteur (gardiennage) + Mme L (humaine autre jument)

Animaux : B (Jument) + poulets, lapins…

Son arrivée :

Elle arrive vers moi, calmement, très digne. Elle veut se montrer sous son meilleur jour. Mais dit qu’elle aurait voulu galoper pour me rejoindre tant elle est heureuse de pouvoir parler, s’exprimer enfin. Elle dit tenir « à son rang ».

Ressenti général :

Je sens une énergie de sagesse, de « noblesse » et de retenue. Ceci est sans lien avec son nom, pour ma part. Mais elle dit, tout de même, qu’il n’y a pas de hasard dans le choix de celui-ci et elle l’affectionne particulièrement.

Elle dit être très attachée aux traditions, elle est fidèle, et possède de hautes valeurs morales. Elle s’entend très bien avec les humains qui ont un côté « rétro chic », vieille France.


Elle se présente furtivement en équivalent humain :

Grande femme brune, queue de cheval basse, raie au milieu, fine, altière. Elle porte des vêtements de classe : veste petits carreaux vert/beige et pantalon beige avec bottes de cavalière noir/marron. Je sens une personne de caractère (voire têtue). Elle possède une forte intelligence et tient à sa liberté d’action.

Elle revient à sa forme actuelle, jument.

Je transmets le message d’amour de Mme X.

Elle en prend note en hochant la tête et en clignant des yeux.

Elle dit qu’elle aime Mme X, mais a de la pudeur dans l’expression de son affection. Elle a peur de s’attacher trop. Elle craint d’être abandonnée, délaissée et de souffrir. Cela lui provoque des angoisses, surtout après le départ de Mme X, lorsqu’elle vient la voir.

Est-elle heureuse ?

Oui, elle l’est mais le dit dans la retenue toujours.

Elle me montre l’image de box alignés (portes rouges ou bordeaux), elle dit qu’elle y est restée trop longtemps.

Faisait-elle des courses des championnats quelconques ? Du saut ? Elle me dit qu’elle était fière d’être chouchoutée tant qu’elle était un faire-valoir. Puis un jour, un autre cheval a pris sa place, en quelque sorte et elle s’est retrouvée comme un vieux jouet, mise de côté.

C’est un souvenir ancré en elle. Elle a du mal à accorder sa confiance facilement.

Elle se sent seule, elle subit sa condition. Elle ne souffre pas physiquement me dit-elle, mais moralement, oui. A-t-elle eu un poulain ? Elle aurait voulu « éduquer » dit-elle.

Problème sabot avant droit ou patte, elle gratte le sol et garde le sabot levé ?

Elle est avec Mme X pour remplir une mission.

Elle n’est pas arrivée par hasard dans son existence. Elle se présente comme son miroir afin de la faire s’ouvrir au monde.

Elle est ici pour lui montrer ses propres caractéristiques : droite, fidèle, pudique dans l’expression de ses émotions, peur de faire confiance (souvenir de trahison), crainte de l’abandon, peur de l’avenir… elle me fait le lien avec son sabot… gauche = passé, droit = avenir (la marche est en suspend pour le moment !).

Elle dit qu’en la regardant Mme X se rendra compte de qui elle est. Lorsqu’elle dit d’elle : extraordinaire… c’est d’elle qu’elle parle, mais elle refuse de se voir ainsi.

Je suis là pour qu’elle reprenne les rênes de sa vie avec force et liberté, au trot puis au galop.

Pour l’instant Mme X est comme moi, elle évolue dans un monde qui ne lui correspond pas. C’est juste une basse-cour. Le terme prend tout son sens face à la noblesse qui émane de la jument.

Comment es tu chez l’agriculteur ?

C’’est mieux que rien, j’ai des soins, un toit et je suis nourrie, mais ce n’est pas valorisant. Elle voudrait plus de liberté et un endroit rien que pour elle.

Comment vis-tu la collocation avec B ?

Est-ce une jument noire ? Elle me la présente comme une sorte de tornade noire, fofolle, peu contrôlable, qui n’en fait qu’à sa tête. C’est une gamine écervelée qui ne grandit pas, selon I.

Elle ne me dérange pas vraiment, disons que je fais avec. Je n’ai pas le choix, je reste sociable. J’aime être tranquille quand même.

Que peut faire Mme X pour toi ?

Comprendre le but de ma mission à ses côtés. Ouvrir les yeux sur ses immenses qualités et reconnaitre qu’elle s’ennuie dans son existence, en ce moment. Elle peut avancer et s’affranchir des abandons du passé qui l’ont marquée. Il y a un avant et un après.

Je lui offre la possibilité de ressentir le frisson de la liberté avec moi. Je lui montre la véritable existence, vue d’en haut. Car Mme X a tendance à regarder juste à ses pieds et pas au loin, devant elle.

Dès lors que Mme X aura compris cela, nos relations seront plus égalitaires. Je ne serai plus son guide et elle, mon élève. Nous serons enfin deux âmes unies en totale symbiose.

Son départ :

Elle baisse, enfin la tête, pour me saluer et clore ainsi la communication.

Et s’en va toujours dignement.

C’est incroyable l’aura de grand sage qui se dégage d’elle, elle est vraiment là pour vous enseigner qui vous êtes réellement et que vous ne voyez pas.

 

Les animaux qui entrent dans nos vies ont une mission, parfois ils viennent nous soulager de nos maux et malheureusement absorbent nos énergies délétères et s’en rendent malades.

Parfois ils ont le rôle de jouet pour que nos existences soient moins tristes.

Parfois, ils viennent pour nous donner l’affection que nos parents n’ont pu nous donner et parfois ils sont les enfants que nous n’avons pu avoir.

Mais bien souvent ils sont là afin que nous apprenions qui nous sommes réellement en dehors de tous les conditionnements et les croyances limitantes qui nous empêchent d’être libres de nous réaliser.

Ils nous permettent d’ouvrir nos yeux et notre cœur sur nos capacités. Ils sont un peu comme nos anges sur terre. Grace à eux nous avançons un peu plus rapidement que tout seul.

 

Réponse de Mme X à la réception du compte rendu de communication

"Je vous remercie infiniment pour cette communication. Beaucoup de choses me parlent dans ce qui est relaté.

Elle est entrée dans ma vie en 2000. A tout juste 4 ans, j'étais déjà sa 3ème propriétaire. Aussi jeune, cela fait beaucoup. Aussi, j'ai emménagé dans le xxx en 2011 puis les xxx et je l'ai laissé dans le xxx jusqu'en 2016, n'ayant pas trouvé d'endroit assez correct pour elle, et ayant eu peur de la déplacer durant toutes ces années. Je revenais tous les trois mois environ. Là, c'est moi qui l’abandonnais. Donc je comprends tout à fait son sentiment et sa peur de l'abandon, j'ai conscience d'y être pour quelque chose, mais aujourd'hui, je compte la garder jusqu'au bout et être présente.

Autre événement, je suis partie en Islande fin août/début septembre, une dizaine de jours. Quand je suis rentrée, j'ai trouvé la jument particulièrement amorphe, déprimée, molle. Il a fallu quelques jours pour qu'elle paraisse plus vivante.

Ces box alignés au teint proche du bordeaux, ce sont les box du poney club où elle a séjourné pendant 3 ans (de ses 4 ans à 7 ans). Ceux-ci avaient été repeints en bordeaux et elle grattait la peinture avec ses dents. Elle n'y était que l'automne et l'hiver. Elle sautait régulièrement la porte la nuit. Elle s'y ennuyait, je la sortais souvent. J'avais peur de la monter car elle faisait du rodéo. Aujourd'hui, j'ai toujours cette appréhension.

C'est d'ailleurs pour cela que je l'ai déménagé chez une amie qui possède deux box qui restaient toujours ouverts sur un pré. De cette façon, elle choisissait librement d'être dehors ou dedans. Pour moi, c'est important qu'elle ait un moyen de s'abriter, de se mettre au chaud quand elle en a besoin tout en ayant la possibilité de se dégourdir les jambes si elle en a envie. Elle ne m'a plus fait de rodéo depuis que je l'ai sorti du poney club.

IDP est issue d'une grande lignée de trotteurs français, avec des aïeuls trotteurs américains assez réputés du côté de son père. La personne qui me l'a vendu, l'avait récupéré directement à son naisseur, elle devait avoir 2 ans 1/2, je crois.

Je pense qu'elle vous a raconté ce qu'il s'est passé chez son premier propriétaire, elle a dû être remplacée par un autre cheval qui devait trotter plus vite (c'est fort probable). Je pense qu'elle ne faisait que des entraînements, elle n'a jamais couru en hippodrome (pas à ma connaissance, ni même d'après le site des haras nationaux). C'est sûrement pour cette raison qu'elle a quitté l'élevage. Heureusement pour elle, d'ailleurs, car, même si elle n'est plus ce faire-valoir qui la rendait fière, les gens de courses ne s'encombrent pas des chevaux qui ne leurs rapportent pas assez. Cela me fait froid dans le dos, l'idée de penser que son ancien propriétaire aurait pu ne pas l'adopter.

Je n'ai jamais songé à lui faire faire un poulain. Premièrement, parce qu'à l'âge où elle aurait pu en faire un, j'étais bien trop jeune, puis je me lançais dans la vie pro, et n'aurais pas pu m'occuper d'une jument et d'un poulain. Deuxièmement, parce que le moment où j'aurais pu l'envisager, elle a atteint un âge où il y a trop de risque pour sa vie, sa santé, et je ne peux pas me permettre de lui faire courir ce danger.

Cet été d'ailleurs, elle ne parvenait pas à ovuler, de ce fait, elle a développé un comportement qu'on appelle "nymphomane". Elle sautait son pré pour rejoindre des chevaux à 200 mètres de là, comme pour "provoquer" ses chaleurs. Le fait qu'elle ait ce désir de pouliner peut expliquer aussi ce comportement. Je prends conscience qu'elle aurait voulu pouliner et je conçois que cela peut être dur pour elle.

Autre chose aussi, elle est particulièrement attentive aux enfants (elle est très différente de l'habitude, très délicate). Je ne sais pas si ça peut avoir un lien avec son envie de pouliner ...

Elle est plus musclée du côté gauche et a toujours eu une boiterie à l'antérieur droit. Elle ne gratte pas le sol ou sa patte levée quand je vais la voir. Le maréchal ferrant me dit qu'elle fait des "molettes", symptôme d'arthrose. Mais, déjà à 4 ans, elle boitait à droite (problème de dos).

Pour ce qui est de la collocation avec B, ce qu'elle vous dit me parle complétement. B est rousse, a 13 ans et est plutôt de nature dominante. Elle mord très souvent IDP. Elle ne déteste pas IDP, elle est même complètement paniquée quand j'éloigne IDP d'elle.

IDP mets les oreilles en arrière en regardant B à l'heure du repas, comme pour la maintenir à distance, la forcer au respect. B a tendance a vouloir empêcher IDP d'accéder au foin. Elle a aussi tendance à venir manger dans la même auge et à gêner IDP.

Quand on balade avec B, IDP reste derrière mais s'impatiente rapidement. Elle la dépasse avec de grandes foulées de pas et la distance souvent d'une "cinquantaine" de mètres. B a appris à trotter comme elle, en l'imitant. Maintenant, elle aussi sort ses postérieurs vers l'extérieur pour trotter plus vite et éviter de se blesser les pattes antérieurs. Malgré tout, IDP trotte plus vite, B n'arrive pas à la suivre et part au galop - B fait souvent ça pour venir lui mordre la croupe. En balade, B ne supporte pas qu'IDP la dépasse, sauf quand on est au pas. Elle devient même "folle" quand cela se produit. Inversement, IDP se laisse dépasser sans problème.

Oui, B peut être immature.

Sur beaucoup de points, je me reconnais aussi. L'ennui, la peur de l'avenir, je me sens plus assez libre dans ma vie. Il y a des moments intenses, lorsque je suis sur son dos, où je me sens vraiment libre. Si je ne vais pas bien dans ma tête, je le ressentirai moins (c'est le cas ces derniers temps).

Je vous remercie infiniment. Cela me rassure de savoir qu'IDP m'apprécie mais qu'elle ne le montre pas par pudeur. Elle n'a jamais été très expressive alors c'est très dur de savoir si elle va ou pas ... Je ferais tout pour maintenir ce lien entre nous, pour le développer, mais ces derniers temps, je ne suis pas en forme dans ma tête et multiplie les doutes. Je m'inquiète pour IDP, pour son bien-être. Ces réponses m'aident quand même à aller mieux. Effectivement, IDP n'est pas malheureuse, mais ce n’est pas non plus exactement ce qu'elle aurait voulu.

Je vais faire le nécessaire pour être plus présente à ses côtés. Peut-être qu'en étant plus souvent là, la peur de l'abandon finira, avec le temps, par s'atténuer. Je songe à lui trouver un endroit plus spacieux avec plusieurs chevaux afin qu'elle puisse bien s'entendre avec au moins un des chevaux et que ça se passe bien. Mais cela demande du temps de trouver l'endroit qui réponde à l'ensemble des critères, ce ne sera jamais parfait, mais si on trouve quelque chose de bien, ce sera déjà pas mal.

Encore merci pour votre aide !

Je vous souhaite un bon week end,

Mme X"

Communication animale effectuée par Le Choix d'Etre 01/2018

Reproduction interdite sans accord préalable - Mention de l'auteur et lien vers ce site obligatoires

#communicationanimale #humains #Etre

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout