Un elfe en hiver



Guidance du 6/12/2016

Jolie MMMM, belle MMMM, ton prénom a la vibration de la mère, la sainte mère qui veille sur nous tous. Comme elle, tu portes en toi, cette vibration d’amour et de dévotion. Même si parfois tu te rebelles, quelle âme noble tu as en toi.

Ne le comprends tu pas ? Tu es un trésor d’amour et de bonté dans un écrin de matérialité.

Alors forcément tu es tiraillée entre les aspirations de ton âme et cette lourdeur du monde physique. Mon enfant que de joyaux en ton cœur, que de brillance et d’amour.

Belle enfant, tu es une âme pure et tu souffres des douleurs de cette planète. Tu souffres en ce corps car tu te sens impuissante face à tant de noirceur et de difficultés.

Chacun vient sur Terre pour y grandir et s’affiner, se réveiller plus pur par-delà le trépas.

Mais personne n’a jamais dit que ce passage obligé était tout rose, tout lisse. Ce chemin de réalisation est pavé de cailloux pointus et blessants. Il est nécessaire de porter des sandales aux semelles de corde pour l’emprunter.

Belle enfant, avance, continue sur ta route, elle te sera douce n’en doute pas. Combien de questions restent en suspens en toi ? …

Belle MMMM, tu es comme un ange sur terre, ta douceur, ta bonté, sont comme du miel en bouche pour ceux qui t’approchent. Joli rossignol ta voix leur susurre tant de douces paroles de réconfort à l’oreille.

Ces paroles te sont soufflées par nous, par nous, êtres de l’invisible qui sommes à tes côtés en permanence, si fascinés par toi, par cette lueur qui émane de toi, cette belle clarté qui irradie de ce corps physique que tu as choisi.

Donne libre court à ton imagination, cultive cette joliesse qui ne demande que la liberté, ne te bride plus, lâche toi, évade toi, créé, envole toi, libère ton âme de son carcan.

Mon petit, l’or est dans ton cœur, l’or est dans tes mains, l’or est ton âme.

Belle enfant, la vie te parait parfois si sombre, pourtant seule la noirceur de ton mental est présente. Ouvre ton cœur aux possibles, ouvre tes yeux, ne les laisse pas dans la nuit.

Tout est à ta portée, rien ne t’est interdit, mon petit. Crois en toi, laisse aller le chant des oiseaux dans ta tête, laisse courir le vent dans tes cheveux, laisse vibrer la musique dans tes oreilles, sens sur toi, la caresse du soleil et filer en toi le courant de la vie.

Mon petit, tu as tout ce qu’il te faut et bien plus encore, mais tu te bloques sur des idées préconçues et des libertés que tu emprisonnes au fond de toi.

Tu es venue sur cette terre pour apprendre à te libérer de ces chaines qui furent tiennes tant et tant de fois en d’autres existences, sur d’autres sphères.

Certes tu as choisi d’autres entraves en cette vie, afin d’éprouver encore ce sentiment de non liberté. Mais ton cœur lui, sait, que ta conscience est libre et que rien ni personne ne peut l’emprisonner.

Alors vas-y, joli oiseau, prend ton envol, rien ne te retient dans tes rêves et tes réalisations.

Tu es née pour vivre et non survivre, tu es née pour voler et non couper tes ailes.

(MMMM, je vois vos guides, comme de grands oiseaux blancs, ce ne sont pas des anges, plutôt des entités ressemblant à de grands oiseaux majestueux, comme des aigles blancs, d’un blanc immaculé. Ils paraissent forts et pourtant doux à la fois. Leurs ailes semblent douces, comme vaporeuses. C’est un mélange de force et d’amour, leurs yeux sont d’un bleu saphir, perçants, profonds.)

Nous sommes là mon enfant, nous t’accompagnons pour t’apprendre à voler de tes propres ailes, afin que tu sois forte et sereine. Tu es capable d’être une personne sensible et solide à la fois. Ton intelligence est fine et précise. Tu sais décortiquer les situations avec la minutie d’un scalpel. Tu es habile à comprendre les situations qui concernent les autres, mais un peu trop prompt à agir pour toi.

Et si tu t’occupais de toi, comme tu le ferais pour une autre personne ? Avec juste un petit peu plus de patience et de tendresse.

Tu sais le faire, alors pourquoi n’accorderais-tu pas un peu plus de douceur à cette personne physique que tu es. Ce corps tu l’as voulu, choisi, il convient à présent de le choyer et l’aimer.

Toi aussi tu mérites la tendresse et l’affection. Tu es parfois bien maltraitante envers toi-même. Crois-tu que tu pourrais faire supporter à d’autres ce que tu n’hésites pas, parfois, à t’infliger.

Aaaaah belle enfant, autorise-toi à voyager au-dessus du monde avec nous. Comme tu le fais en songe la nuit. Evade toi à nos côtés, lâche prise, provoque le voyage en prenant du temps pour toi, calme ce mental qui te perd, pose ton âme… enfin… donne lui du rêve et de l’évasion. Permet lui de voler avec nous, dans le ciel, auprès des nuages. Tu as besoin de survoler la vie, tu as besoin de te ressourcer auprès de nous, il te faut de la douceur, de la fraîcheur et surtout de la hauteur, car tu as l’impression d’être ensevelie sous les contraintes.

(Vos Guides MMMM, sont très unis, ils sont autour de vous, ils font un rempart de leur bras ailés. J’ai l’impression de voir des images de Narnia (le film), tout est très blanc, bleu pâle, cela est froid, comme un paysage de neige un peu féerique. C’est beau et majestueux. Vous êtes protégée et aimée par 3 entités que je perçois, il y a de la brillance, comme des pierres précieuses taillées, beaucoup d’éclats scintillants. La froideur, n’est pas quelque chose de glacial, c’est comme une pudeur, une prestance, un monde altier je dirais.

On me dit que vous venez d’un monde un peu féerique. Vous avez été incarnée sur une planète un peu elfique. On me montre des images de vous avant, un être filiforme, diaphane, avec de grands yeux comme des pierres précieuses, aigue-marine il me semble. L’univers est somptueux. Vous êtes souple comme une liane, bondissante, vive, vous pouvez devenir transparente et vous liquéfier en passant devant l’eau qui coule et vous gélifier devant une cascade de glace. Je ne sais si vous aimez l’hiver et ses paysages aux couleurs blanches, bleues et argent, mais vous arrivez à vous fondre dans les images que je vois, en cette vie passée).


MMMM, MMMM, souviens toi de la liberté, retrouve la car tu le peux, tu en as la force et le courage. Il ne tient qu’à toi, de sortir de cette prison. Le changement est à ta portée, mais la peur te contraint. Sois téméraire mon enfant, tu es si belle lorsque tu t’élances dans l’aventure, cela te sublime. Là tu t’étioles dans la routine.

Tu as besoin de piment pour vivre, tu as besoin d’aventure et de nouveauté, car tu es comme fille de l’air, libre et rebelle. Comme nous tes semblables qui suivons ton périple terrien. Tu as souhaité éprouver tes capacités sur cette planète. Tu as voulu vivre une vie de matérialité pour monter d’un cran l’échelle de l’évolution. Parfois tu dis tes regrets de ce choix, lorsque nous sommes réunis en rêve.

Petite, tu savais, tu as oublié, profite de cette vie, pour apprendre et mettre un peu de ta beauté dans tout ce que tu te touches.

Instille ta douce folie dans la vie des autres, montre leur comme tout peut être beau et magique avec l’esprit de l’enfant qui est le tien. Sois toi, sois pétillante et pétulante, sois la vie et la liberté de l’insouciance.

Ma belle enfant, jolie MMMM, tu es enfant de l’air et du ciel, tu es liberté et souffle de vent.

(J’ai de nombreuses images MMMM, d’un endroit splendide, je vois d’autres « personnes » comme je vous voyais plus avant, elfes ou lutins, transparents, fluides et légers, tout est incroyablement simple et si beau, si irréel. j’entends des sons cristallins, des cliquetis, des gouttes ou des perles qui tombent, et en même temps tout est calme et paisible.

On me dit que ce genre de lieu est nécessaire à la paix de votre âme, on me montre une forêt sous la neige, j’entends aussi le bruit des pas dans la neige, tout est étouffé, paisible)…

Mon enfant de la terre, qu’il est loin le pays d’où tu viens, mais rassures toi, tu nous reviendras, nous attendons, et avons l’éternité pour fêter nos retrouvailles avec tes frères et sœurs. Profites de ce temps choisi sur cette planète aux milles couleurs, savoure car souvent nous ne connaissons rien d’autre que cet endroit d’où tu viens.

Apprend et retiens, car tu pourras nous raconter et nous faire rêver ensuite. Ne lâche pas ton esprit espiègle et farceur, ne te perd pas dans leur matérialité plombante, garde un cœur léger et amoureux comme au premier jour. Ne perd pas l’éclat de tes yeux, conserve au fond de toi, l’essence de notre monde, sois amour, force et splendeur.

Belle enfant nous sommes fiers de notre petit émissaire sur terre, nous sommes heureux de t’avoir donné cette possibilité de voyager par-delà les mondes célestes. Et nous sommes conscients de la difficulté de la tâche choisie par toi et un peu imposée par ton Guide suprême.

Tu es en train de passer un examen de passage mon petit, une sorte de grand examen pour devenir professeur dans notre monde. Tes nombreuses vies passées ont fait celle que tu es devenue à ce jour. Voici une épreuve ultime pour obtenir l’accès à cette haute distinction que tu brigues depuis tant de vies.

Ce temps est venu à présent, tu fais tes dernières armes et elles sont difficiles. Ton retour parmi nous sera une consécration, ta délicatesse innée et la force que tu es en train d’acquérir, feront de toi l’être complet que tu souhaitais être.

Ma belle MMMM, nous sommes réunis en conseil en ce moment pour t’insuffler la force nécessaire à la poursuite de ta route sur la planète terre.

Continue mon enfant, le chemin te parait encore long car le temps est ainsi, là-bas. Mais ici, tu le sais, il n’est rien, rien qu’un souffle d’air qui ride la surface de l’eau.

Enfant de l’air, nous déposons un doux baiser sur ton front et t’offrons la sérénité de ton monde afin que tu poursuives avec courage cette vie que tu as souhaitée.

Nous t’aimons jolie libellule, nous t’aimons et te couvons de cet amour tendre et pur.

Tirage de cartes

Cartes Oracle: «Les portes de l’intuition»

Le moment présent :

Les rêves vous emportent loin, la réalité est difficile à vivre. Pourtant il vous faut habiter votre enveloppe de matière et évoluer dans ce monde de matérialité pesant qui vous emprisonne.

Il est de votre devoir d’honorer la vie que l’on vous a accordée ici, sur cette planète, même si « ailleurs » vous semble parfois plus accueillant. MMMM, votre vie est ici, dans le moment présent, pas dans le passé que vous souhaitez bien souvent, remodeler à votre idée, ou dans le futur que vous essayez de construire comme vous le désirez.

Accueillez ce présent, avec un regard et un cœur d’enfant, soyez enchantée à chaque instant, tout est nouveau, tout est beau, tout est découverte. N’appliquez pas les filtres ternes de la vie d’adulte, soyez innocente et vraie à chaque battements de cils.