L'amour d'une mère



Guidance du 16 novembre 2016

Chère CCC, nous voici de retour à tes côtés pour une connexion que tu considères comme magique et miraculeuse.

Pourtant, rien de tout cela ici. La magie n’existe pas, elle n’est présente que pour vous jeter de la poudre aux yeux. Alors que nous, nous sommes bien ici, en toute sincérité pour dialoguer avec toi.

Belle enfant, nous sommes heureux de nous trouver à tes côtés, un peu plus aujourd’hui qu’hier, car ton appel est plus intense. Ton cœur s’ouvre à l’éventualité de notre plan. Ton cœur est bon, ton cœur est amour mon petit.

La foi qui t’anime, prend de plus en plus de place, ce qui te permet de dépasser les horreurs du monde actuel.

Bien que blessée au plus profond de ta chair, tu lèves le menton, persuadée qu’il y a un ailleurs où chaque âme devra expliquer ses actes malveillants et se repentir de ses horribles réalisations.

Mon petit, tu es comme l’eau jaillissant de la source. Tu coules, claire et limpide, discrète et rapide. Tu mènes ta vie, te glissant sous les herbes, parmi les champs et les roches. Tu évites les obstacles, tu les contournes et tu cours vers ton but suprême, rejoindre la grande étendue d’eau qu’est la mer, la mère de toutes les gouttelettes qui la composent.

CCC, fraiche et cristalline, malgré les outrages de la vie, les vieilles blessures encore vives. Tu es volontaire et tenace. Ton cœur ne peut se cacher sous les faux semblants, tu es toi, toi, intègre et vraie en permanence.

Cette volonté commence tout de même à s’impatienter et tu souhaites te rendre utile à la société. Tu commences à trouver le temps long et tu veux avoir un travail, un vrai.

Pourquoi donc, être maman n’est pas un vrai travail ? N’est-il pas le plus dur labeur que puisse accomplir une femme ? Celui de porter un enfant, de lui donner naissance, de l’accompagner sur le droit chemin, en lui inculquant de beaux principes pour l’armer au mieux pour sa vie d’adulte responsable ?

C’est ce que tu sais mieux faire mon petit, tant tu es une personne aimante et droite. Ton seul souci est qu’en ce faisant, tu oublies totalement celle que tu es… c’est pour cela que tu t’ennuies.

En permettant la réalisation de tes enfants, toi, tu te détricotes comme une pelote de laine, tombant dans un escalier.

Petite fille, il est venu le moment opportun pour enrouler le fil et remodeler cette boule de couleur et ainsi tricoter ta vie. Une vie douce et moelleuse qui te donnera chaud au cœur, chaud à l’âme.

Tu souhaites travailler, nous l’entendons. Le travail qu’il te faut, sera difficile à trouver, car tes valeurs sont hautes et tu vas te heurter très souvent au vide sidéral qui existe dans la conscience des autres. Il faut que tu le saches.

Ton âme est pure, ton âme a souffert, mais elle veut briller, respirer un air sain et non se retrouver emmurée par la méchanceté des autres. Alors belle enfant, arme toi de courage pour affronter la bêtise de certains, leur ignominie, leur indifférence quand toi tu t’offenses de la douleur d’un oiseau blessé, d’un enfant orphelin loin de ta France.

Mon petit, sais-tu où trouver le meilleur des réconforts, et le plus grand épanouissement ?

Dans la compagnie des enfants, car ceux-ci, ont encore le cœur pur, les souvenirs de l’autre plan et des vies passées. Cette nouvelle génération est venue ici sur votre terre, afin de vous éveiller, vous les humains qui portaient des lunettes opaques.

Voilà ce qui correspond le mieux à ton âme, cette énergie de pureté qui est dans le cœur des tous petits bonhommes. Cette candeur qui n’a pas encore été frelatée par les dogmes éducatifs et les perversions de tout genre qui défilent sur vos écrans de malheur.

Mon enfant, certes, tu veux quitter ton rôle de mère et ce n’est pas pour retourner dans celui d’une maman de substitution. Oui, nous comprenons, mais lorsque tu auras testé diverses opportunités et que ton cœur en sera encore plus meurtri, tu reviendras à cela, à l’innocence de l’être.

Ceci n’est malheureusement pas pour tout de suite.

Voici, un temps pour toi, qui est là pour activer ta maturation. Tu as encore à évoluer, à apprendre et à développer.

Tu as également à te prendre en compte et à t’aimer, pour accueillir ta vérité, sans qu’elle te dérange. Tu caches en toi beaucoup de révolte, de colère, et tu ne l’exprimes pas.

Ces sentiments, diffusent tout de même. Comme tu les étouffes, par peur d’être incorrecte ou mal perçue, ils trouvent le moyen de distiller en ton corps, comme un poison. Ils viennent grever ton capital énergétique et tu trouves le temps long, les journées lassantes et ton corps épuisé.

Nourris toi, belle enfant, apprend à t’abreuver à la Source de la vérité. Tu as le droit, de dire, de penser, car ce n’est pas juger. Personne ne t’en voudra de t’offusquer de certains faits bouleversants, bien au contraire. Justement grâce à cette justice qui est en toi, tu sais parfaitement cerner le bien et le mal. Sans doute, pourrais-tu devenir un éclaireur pour certains.

Mon petit, ne garde pas en toi, ce qui te dérange. Si tu ne peux le dire, écris-le. Ne t’empoisonne pas l’âme par des frustrations et des colères stériles. Exprime-les et appelle à toi, une vie meilleure, une réalité bien différente.

N’alimente pas de sombres pensées car elles feront venir à toi, la terreur, la misère de l’esprit et la tristesse.

Sois la joie mon petit, aime ce que tu as construit, aime ton petit monde, le noyau familial que tu as eu à cœur de consolider et de chérir.

Mon petit, tu es la louve, protégeant ses petits, fière et altière, tu es cette mère au grand cœur, une mère courage.

CCC, lâche la peine qui te ronge, lâche les souvenirs qui sont ancrés en toi. Tu ne pourras rien y changer, le passé est dépassé. Avance mon petit, vis ta vie, car elle ne t’attendra pas. Essaie de pardonner, ou au moins de comprendre. Chacun suit sa route, à sa vitesse.

Guerres et paix, ont fait les hommes tels qu’ils sont à ce jour. Mensonges et secrets ont construit ou détruit les familles.

Pourtant la terre tourne toujours…

Et toi, petite, tu avances, car tu es venue ici pour cela, marcher vers le soleil, vers la voie de la Lumière, afin de faire grandir en toi ce grand foyer. Continue de placer du bois dans ta cheminée, afin que le feu crépite et réchauffe ton corps et ton âme, ne laisse pas les larmes, telle la pluie, éteindre les flammes et réduire ce beau feu à cendres mourantes.

Demande-nous de l’aide, chaque jour que tes yeux contemplent. Appelle nous, belle enfant. A chacun de tes réveils, soient certaine que la journée qui t’attend sera la plus belle, encourage ton esprit, entraine ton âme à ce challenge et tes énergies seront positives.

Par attraction tu seras entourée de belles choses auxquelles tu ne t’attendais même pas.

Belle CCC, écoute nous, écoute la voie de la sagesse, nous te le demandons. Chasse les nuages de ton cœur et places-y un magnifique soleil, l’astre de feu.

Donne toi de l’amour en mordant dans la vie, ris, chante, danse, aime. Entoure-toi de gaîté et attire à toi ce même climat.

Tu le mérites vraiment mon petit, car ta vie n’est pas celle que tu souhaites parfois, bien qu’elle soit ton choix. Tu es une personne forte, et il faut l’avouer, ce que tu as décidé de vivre, ce n’est pas chose aisée.

Ta progression sera considérable, si tu arrives à dépasser ces blessures qui restent encore béantes. Apprend à interpréter les comportements de chacun, puis à les dépasser, même si à ce jour, tout ceci est encore bien douloureux.

Tu es une si belle âme, tu es ici pour montrer la voie de la bienveillance et de l’amour. Tu es ce porte drapeau là. Ne change rien, reste cette belle âme, ne fond pas dans le creuset de la tristesse et de la lassitude.

Si tu te sens inutile, c’est parce que tu n’as pas encore saisi que tu peux être indispensable à celle que tu oublies : TOI.

Belle enfant, aime toi, telle que tu es, ne cherche pas la culpabilité où elle ne se trouve pas, ne crois pas que tu es un vilain petit canard né pour souffrir et pleurer sous les moqueries.

Rappelle toi l’histoire de ce petit animal, qui lorsqu’il a changé ses plumes et devenu un cygne majestueux.

Tu es ce cygne, secoue tes ailes, affirme ta lumière, ton âme est belle, ton âme est pure.


A ton contact les autres vont grandir et suivre ta voie. Ta splendeur sera si brillante qu’elle va éclairer leur chemin. Tu es un exemple pour ceux qui vont t’approcher.

Ne renie jamais celle que tu es, tu en perdrais ton essence véritable.

Belle CCC, exprime également tes besoins, ceux que tu ne peux satisfaire. Ne garde pas pour toi, une frustration inutile. Les autres ne lisent pas en toi, aussi bien que tu peux le faire avec eux.

Apprends à te livrer et à demander de l’attention et de l’affection. La petite fille blessée qui vit en toi, a besoin de cela. Elle ne pourra grandir si tu la confines au fond du placard de l’oubli. Donne-lui, toi, ce qu’elle demande, un peu d’attention, et permet lui de grandir et de s’affirmer. Plus tu essaieras de l’étouffer, plus elle se débattra. Redonne-lui sa juste place pour qu’elle aussi pardonne et passe à autre chose.

Jolie CCC, jolie âme, belle lumière, tu brilles et tu ne le sais même pas !

Inspire profondément et sens gonfler en toi ce cœur d’amour, cette âme qui se confond avec l’Univers tout entier. Ta maison, n’est pas ton corps, ta maison est partout, tu es partout, et tu n’as pas à rester emprisonnée ainsi dans la matière.

Va belle enfant, découvre tes dimensions, elles sont infinies.

Cartes Oracle: «Oracle de l’âme intuitive» de Lisa Williams

Féminin :

CCC dans ta vie les énergies féminines sont très importantes. Il y a la mère, la tienne ; celle que tu peux être ; la mère des hommes, la lune ; la mère que l’on appelle également le père : Dieu, la Source. Tu as en toi, ceci : la création. Cette vie que tu traverses est un nouveau passage, la création ou la renaissance de quelque chose. C’est une vie de gestation vers un ailleurs. En toi il y a un équilibre, la fin de quelque chose et le début d’autre chose. Les vibrations vont et viennent dans un merveilleux équilibre, rien ne se perd, tout se transforme et se recrée.

Ange :

Tu es protégée par tes guides, et la figure maternelle dont je parlais juste avant. Tu es entourée de présences féminines très influentes.

Croire :

Il te faut garder la foi, car parfois elle te fait défaut. Elle doit être là à tout moment, pour te soutenir, et t’aider à dépasser des instants d’épuisement psychologique. Tu luttes sans cesse, tu es pudique, tu ne montres pas ce qui bouillonne au fond de toi. Crois que tu es accompagnée, et laisse à ces accompagnants tes peines, elles ne sont plus à toi, elles sont anciennes. Tout est renouveau, vis ton présent.

Engagement :

Tu es sincère et vraie. Lorsque tu te donnes une mission à accomplir, tu es engagée jusqu’à sa réalisation. Alors prend donc l’engagement de te faire du bien, sois intègre avec toi, comme avec les autres. Va au bout de tes possibilités et offres toi le meilleur.

La demeure :

Tu as besoin d’un ancrage solide pour te ressourcer. Un havre de paix, un lieu à toi, qui te permette de te rassembler et d’être en sécurité. Ton foyer est très important pour toi, que ce soit le lieu où cette cellule familiale que tu as créée. C’est une part importante de ton équilibre.

Canalisée par Le Choix d'Etre

Vous êtes autorisés à publier les articles de ce blog dans leur totalité en mentionnant le lien d'origine.

Copyright © 2016 - Le Choix d'Etre

#amour #missiondevie

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout