ACTION !!!



Guidance 24 septembre 2016

Bonjour mon garçon alors as-tu pris les décisions qui s’imposaient afin de donner du sens à ta vie ?

Allons, il te faut du courage, que risques-tu ? A rester statique, tu passes à côté du bonheur. AAAA, il est parfois des décisions que l’on doit prendre dans sa vie, quand plus rien ne bouge, ou que l’on ne s’épanouit plus.

Tu dois savoir cela à ton âge ?

Pourquoi continuer dans une voie qui ne t’apporte plus rien ? Tu le sais, mais tu retardes cette échéance, encore et encore. Combien d’occasions ratées à cause de cet immobilisme qui est ta plus grosse plaie. Tu le sais, mais tu n’arrives pas à bouger tant tu es englué dans cette mélasse.

(Je vous vois, essayer de vous sortir, d’une sorte de boue gluante qui vous retient, c’est lourd et dur de vous en extraire et cela vous pompe votre force).

Mon petit, tu as dû recommencer cette vie, justement pour cela. Tu as tant perdu de temps précédemment dans d’autres incarnations. Tu avais promis que tu saurais ENFIN taper du poing sur la table et décider ce qui est bon pour toi, mais que fais-tu là ? Tu prends le même chemin.

Tu sais bien que les leçons seront de plus en plus dures et fortes jusqu’à ce que tu comprennes quoi faire et comment le faire.

Tu as toutes les clés, tu es une personne sensée mais voilà, que de craintes en toi, que de fainéantise de devoir repartir de zéro, aussi.

Il faut te renouveler au lieu de recommencer éternellement les mêmes schémas, tu le peux et tu repousses sans cesse.

Ne viens pas te plaindre de ne pas être heureux en cette vie… Tu végètes, tu survis, tu n’es pas lumineux. Petit à petit ton existence perd de sa saveur. Allez, bouge un peu, secoue la poussière qui te recouvre, il te reste tant à découvrir sur cette terre !!!

Ecoute nous, nous sommes tes guides, nous sommes ici pour veiller sur toi et faire en sorte que ta vie s’écoule telle que tu l’as décidée en accord avec ton guide maître.

Et que fais-tu de cet accord, tu le mets à la poubelle ? Pourquoi gâcher cette incarnation en ne remplissant pas le contrat.

Quel dommage, tu seras obligé de revenir pour les mêmes épreuves, c’est un peu idiot tu ne trouves pas ?

Allez force toi, tu mérites un coup de pied aux fesses parfois. Mais nous n’y arrivons pas, alors tu vas recevoir un coup différent, c’est la vie qui va s’en charger et tu ne l’auras pas volé !

Tu nous désespères souvent, et nous ne savons plus que faire. Tu refuses de voir les signes, les occasions de changer d’aiguillage que nous plaçons sur ta route. Tu te débrouilles toujours pour tourner la tête au dernier moment, tant tu es absorbé par tes mentalisations.

Mon petit AAAA, nous te disons mon petit, car tu es un peu un enfant. Tu es un enfant de Dieu et nous sommes un peu comme tes parents, nous tes guides. Des parents qui t’aiment inconditionnellement, mais qui commencent sérieusement à s’impatienter de te voir ignorer le chemin qui est devant toi.

Stop ! Arrête de faire les mauvais choix, vis !

Prend des risques, tu n’évolueras pas en mangeant des chips sur ton canapé, devant un match de foot ! Pour te bouger, il te faut aller frapper le ballon sur le terrain.

Alors ACTION !!!

Il est temps, tu es à la moitié de ta vie terrestre pratiquement, reprend toi, et conduis ton véhicule sur la bonne route, au lieu de le laisser sur un parking, abandonné à son triste sort. Crois-tu que le Créateur t’ait donné un corps de matière pour lui faire vivre cette vie insipide ?

Non, tu dois EXISTER et non SUBSISTER !

Comprends-tu la différence, et pour cela, il est nécessaire de se risquer à affronter les vicissitudes de la vie.

Ok ? Prend l’engagement de te fixer un but réel, même si ce n’est pas un but vital dans ton existence. Programme toi quelque chose qui ne te mettra pas en péril, tu as parfois si peur. Change de couleur de chaussures par exemple, tu n’en mourras pas ! Accepte les petits changements dans ta routine bien huilée. Un pas après l’autre, tu verras qu’il est bon d’avoir un peu de fantaisie et de piment dans son existence.

La terre est un merveilleux terrain de jeux pour celui qui s’en donne les moyens. Ce n’est pas le plus tranquille et le plus simple, mais c’est celui qui fait le plus évoluer les âmes, par la multiplicité d’expériences qu’il propose.

Ne sois pas timide, la terre et la vie que l’on t’a offertes sont à ta disposition. Prends en soin et amuse-toi à en découvrir toutes les possibilités qui peuvent t’être offertes.

Sois intrépide, tu verras cela va te plaire.

Essaie également de faire attention aux signes qui se répètent, comprends que nous sommes là, prés à te donner un coup de mains. Notre rôle est celui-ci, t’aider à appréhender les expériences et surtout à choisir les bonnes. Mais ne crois pas que nous ferons à ta place. C’est toi l’incarné et c’est donc toi qui passe les épreuves. Nous, nous évoluons sur l’échelle en proportion de ton évolution, mais ceci est bien plus important pour toi que pour nous… Cela te permettra de passer l’épreuve ultime du jugement après le trépas, de belle façon.

N’aie point peur, tu seras ton propre juge, et toi seul sera déçu d’avoir perdu ton temps, cette vie, ce corps que tu avais emprunté.

Une vie n’est rien dans une éternité, juste une étincelle dans l’univers, mais c’est énorme quand tu dois subir une vie morne et insipide.

Prend ton courage à deux mains, tu es capable de cela. Programme toi des petits challenges, réguliers, donne toi des délais raisonnables et savoure tes petites victoires.

Tu en seras de plus en plus heureux car tu vas découvrir toutes les capacités en sommeil au fond de toi.

Il n’est jamais trop tard mon petit.

Nous sommes agacés par tant de passivité, mais cela ne nous empêche pas de t’aimer tel que tu es.

Aie confiance en toi, de la même façon que nous. Estime-toi à ta juste valeur et tu viseras des sommets au lieu de ne voir que le bout du chemin plat…

(AAAA je sens un gros poids sur vos épaules et dans votre tête, on me dit que vous pensez trop, ça tourne en boucle.

Je vois une pelote de laine emmêlée, ils vous disent d’arrêter de mentaliser, je vois aussi une lumière, comme si une trappe se soulevait, avec vraiment une grande luminosité au bout. Vous êtes tout prêt de l’issu, et d’un changement qui va vous transformer. Je vous vois reprendre de l’air, comme si vous étouffiez avant. Et un sourire sur votre visage, une libération. Il y a de la sérénité dans ce changement, pourtant je sens qu’il y a des contraintes quand même.

C’est curieux je vois des scènes se dérouler, je ne peux vous dire si cela va arriver ou si c’est une possibilité de vie qui vous est offerte…

Bizarre… je vois un repas, une grande tablée, une fête, c’est vous qu’on fête, on vous salue. Vous partez, j’ai la symbolique d’une valise, un nouveau départ.

Je vois la route également, une route droite et large, plutôt autoroute, je ne sais si c’est votre route, (chemin de vie) ou si vous devez prendre la route, j’attends les infos, en tous les cas cette route va vers quelque chose de sympathique, il y a du soleil… et pas de bouchon, de la musique en fond sonore, et vous sifflotez, c’est vous qui conduisez. Climat très positif. C’est amusant je m’attendais à une guidance classique et je me retrouve comme passagère dans un véhicule que vous conduisez.

Beaucoup de pensées dans votre tête, vous vous demandez si vous avez fait le bon choix, vous pesez le pour et le contre. Moi je vois toujours une route dégagée, au bout il y a un grand bâtiment blanc .

On me dit Languedoc Roussillon, je vois une croix jaune, comme la croix occitane. Le ciel est très bleu, aucun nuage, beaucoup de soleil, tout est serein, il me semble que ce lieu est pour vous, retour aux sources ??? On dirait que vous connaissait l’endroit.

Des portes vitrées qui s’ouvrent, vous marchez d’un bon pas, vous êtes attendu, on vous tend la main et on vous fait entrer dans un bureau, entretien plutôt sympathique, on vous conduit dans un service pour vous présenter une équipe, service plutôt technique il me semble, je vois des tenues vertes, bloc ?

Non salle de réveil on dirait ?

Crainte de votre part, c’est nouveau. Je vois une femme blonde avec un chignon bas, elle vous observe par-dessus un masque, elle est méfiante. Pas très enthousiaste cette personne de votre arrivée.

J’ai vraiment un poids dans la tête, c’est quelque chose qui vous ennuie ce départ, pourtant il y a toujours beaucoup de lumière et du soleil, vous vous posez trop de questions Attention problème d’équipe et tensions dans ce service, problèmes d’égo et histoires de fesses, disputes fréquentes et mauvaises entente.

Vous êtes là pour des responsabilités, vous allez apaiser, je vous vois en pacificateur, très zen, j’entends de la musique en sourdine, pour calmer les tensions, c’est léger, flute traversière on dirait, quelque chose de subtil. …

Je vois une équipe plus souriante qui travaille mieux, le climat se détend.

Vous êtes plus à l’aise, plus dans votre élément, votre tête est plus légère, j’ai moins de poids sur les épaules, vous êtes apprécié, je vois des réunions, des papiers, on vous demande de serrer les boulons mais vous vous opposez.

Je vois des terrasses avec des jardinières fleuries, des fleurs roses pales, des dalles avec des gravillons sur la terrasse,

On dit « fonce c’est ta voie », il y a encore cette personne blonde, cheveux lisses, raie au milieu, cheveux attachés en chignon bas.

Cette personne est intéressée par vous.

Vous l’ignorez, vous l’intriguez. Elle a de la peine, vous avez dû la repousser, elle part sans prendre congés, elle s’enfuit carrément, elle est triste.

Vous vous intéressez à une femme brune, et vous l’ignorez elle. La femme brune joue avec vous, elle se moque de vous, alors que la blonde est sérieuse.

C’est un dilemme pour vous, cela vous prend la tête, vous voulez partir vers autre chose et cela vous poursuit, conflit entre deux femmes,

Je vois un bâtiment jaune ou écru, très ensoleillé, des cartons, vous déménagez, je vois vraiment un départ vers du mieux.

Je suis revenue dans le présent, je le sens.

Il y a de l’inquiétude en vous, vous avez du mal à vous décider pour de nombreuses choses, vous avez peur de perdre une tranquillité et de devoir tout recommencer, cela vous ennuie, voire vous gonfle.

Vous semblez fatigué, fourbu, j’ai l’impression qu’il y a un ras le bol, plutôt qu’un désir de changement. Cela vous oppresse parfois, votre cœur pèse et vous avez la respiration coupée.

Vous avez du mal à trouver le sommeil ; vous tournez beaucoup dans votre lit, vous pensez trop, trop.

Vous vous sentez seul, vous auriez voulu partager vos tourments et en parler à deux. Vous aimez lire et n’y arrivez pas, vos pensées tournent en boucle.

On me remontre pourtant une route toute droite, avec ce bâtiment au bout, visiblement c’est là que vous devez aller, votre tête est plus légère lorsque vous vous dirigez vers ce but.