Exemple de Guidance du 30/08/2016



GUIDANCE

Avec l’accord de la personne concernée, voici le texte de sa guidance. Je tiens à la remercier tout particulièrement pour cette délicate attention. En effet, les enseignements de ses guides, pourront être utiles à chacun de nous. Je vous laisse découvrir...

XXX, ton prénom est si léger, tu es comme l’air, un pétale de rose qui s’envole au vent. Mais parfois ton mental galope comme un cheval fou. Laisse faire les choses, laisse arriver les événements au lieu de te projeter, tu te fais du mauvais sang pour rien.

Sois ce pétale qui s’envole au vent léger, sois la rosée sur les fleurs au petit matin. Légère tu dois être, légère tu dois te sentir et légère tu dois agir.

Tu es pétillante, tu aimes la vie, tu aimes les arts, la créativité est ton domaine. Pourquoi te brider ? Laisse aller, te répétons-nous. Il est nécessaire de vivre pour être et non être pour vivre. Ta passion est ta voie, le côté alimentaire de vos emplois, sur votre terre, vous blesse et vous frustre à des niveaux incroyablement élevés.

Pourquoi avoir tant occulté votre mission et la voix de votre âme ? C’est désolant mes enfants…

XXX, aussi belle dehors que dedans. Tu as fait le choix d’un beau véhicule pour transporter ton âme, ton essence céleste. Alors créé ton univers, un monde à ton image.

Stop ! De vivre dans la noirceur et la laideur. Ton cœur est beau et tu es magnifiquement accompagnée par nous. Ecoute nous, fais attention aux signes. Ils sont nombreux, parfois tu sembles y faire attention et d’autres fois, tu virevoltes, tu tourbillonnes, emportée par les circonvolutions de ton esprit embrouillé.

Lâche prise ! C’est amusant que vous les humains, disiez que la maladie prédominante est le mal de dos … C’est plutôt le lâcher prise et si vous compreniez ENFIN cette chose si mystérieuse à vos yeux, et bien il n’y aurait plus de maux de dos, de tête et autres douleurs physiques.

La solution est en vous, en chacun de vous. Votre mission est choisie par vous, en conscience avant de vous incarner. Vous, ici-bas, et bien vous tergiversez et la solution s’éloigne. Plus vous ruminez, plus l’information s’efface.

Que diantre XXX, tu es comme les autres, fais un peu taire ta radio personnelle ! Elle n’est pas sur la bonne fréquence !!!

Ecoute nous, nous sommes là pour t’aider à avancer, enfin, surtout pour te suivre. Tu sais, ton évolution EST notre évolution. Ton libre arbitre fait un peu le travail. Il est fonction de tes pensées et de tes émotions.

Ah le voilà le problème, les émotions ! Tu ne sais plus où donner du cerveau si ton cœur prend les manettes… Et pourtant belle enfant, il est là, le secret, il est en ton cœur. Ces émotions qui te semblent entraver ta course. Ces élans du cœur que tu refrènes, sous prétexte que tu dois mentaliser tout ce que tu fais, et bien voilà, ils sont ta solution.

Ecoute un peu ce cœur qui te parle, ne lui met pas de muselière, il ne te mordra pas. Apprend à t’apprivoiser toi, lui est docile. Il n’est là que pour ton bien. Ton cœur est le siège de ta parcelle divine. Il est le coffre au trésor, c’est là que se trouve cette pépite qui a voulu que tu vois le jour. Respecte sa parole, au lieu de l’étouffer sous des pensées stériles.

Apprends la méditation, ce sera dur au début, très dur, car tu es dans l’action, le « faire ». Tu ne perdras pas ton temps, bien au contraire, tu vas en gagner… du temps gagné sur ton évolution terrestre.

Rejoins ton être véritable en te posant, calmement ; en respirant l’air. Non l’air ne sert pas qu’à absorber de l’oxygène. Dans l’air se trouve une essence divine, impalpable, le prâna. C’est une nourriture céleste.

Prend conscience de ce fait et laisse aller cette liqueur en toi, inspire cette substance invisible et grise toi d’elle. Elle va se déposer en ton être et diffuser ses bonnes énergies. Mais, de grâce, ne bâcle pas cet instant. Vis le, comme s’il était le dernier. Observe la beauté du monde, en te posant. Oui certes, tu aimes la terre, tu aimes les paysages. Mais t’es-tu posée une fois, avec le regard d’un enfant qui découvrirait pour la première fois cette nature si belle ?

Tu as en toi un regard artiste. Observe chaque détail, prends le temps qu’il faut, regarde l’herbe, observe son mouvement sous la brise. Goutte la pluie sur ton visage. Enivre-toi de l’odeur d’une pâtisserie. Savoure la douceur du chocolat qui s’éternise sur tes papilles.

Mon enfant, tu dis que tu aimes, tu fais, tu refais, mais tu ne perçois pas l’essence de chaque chose. Tu te lasses, et tu recommences autre chose et ainsi de suite.

Tes mains valent de l’or, dans tes mains il y a la création. Tu le sais ou le sauras bientôt. Ton esprit qui parfois te dessert, peut être utilisé à d’autres fins que la rumination. Laisse venir à lui l’art, la beauté. XXX, ton imagination va être décuplée si tu suis notre conseil : regarde en conscience autour de toi et l’idée viendra.

Ecoute les mots de ton âme, elle te parle, elle te chante des louanges ou exprime son mécontentement. Fais attention à tes émotions, au lieu de les brider.

Ces émotions, sont les clés de ta vie. Souviens-toi des moments heureux où tu étais emportée par des émotions positives, alors tout allait si bien, tout était si simple. C’est ce courant qu’il te faut suivre. Suis le bonheur lorsqu’il frappe à ta porte, ne pense pas qu’il n’est pas pour toi et qu’il va s’enfuir. Bien au contraire, lorsque tu es heureuse, ton cœur s’enflamme, alors nourris ce bonheur, car ton âme est là qui te dit : vas-y, c’est bon pour toi, c’est la bonne route.

Dès que tu raisonnes, dès que tu mets en route ton cerveau, alors voilà que tu fais tout capoter…

Dans une vie passée, tu as tant perdu, tant gâché en ruminant sans cesse. Tu étais un homme en soucis permanent, tu travaillais tant et plus, car un homme doit travailler. Un homme c’est fier et viril. Un homme est responsable, alors tu travaillais dur à l’usine, très dur.

Dans cette même vie, adolescent, tu aimais flâner sur les quais de la Marne, avec ta boite à couleurs, tu aimais observer la nature si différente à chaque saison, et tu peignais ce que tu voyais. Une touche de vert, une touche de bleu, un grand soleil, un ciel gris plombé. La vie t’a rattrapé, tu ne te donnes plus le temps de te rendre au bord de la rivière pour admirer la nature que tu aimais tant.

Tu es un contremaître dévoué et travailleur. Tu en fais toujours trop. Il est loin le temps des couleurs, le temps s’écoule et ne revient jamais en arrière… il est arrivé le jour funeste où la machine à presser le papier s’est bloquée. Tu as plongé tes deux mains pour la débloquer. Et la sécurité, qu’as-tu fais de la sécurité ? Le mécanisme a sauter, les deux mains ont été broyées… Tu n’as plus travaillé, tu n’as plus jamais peint… tu n’as plus admiré la Marne, mais tu as beaucoup pleuré sur ce temps perdu…

XXX, ne recommence pas en cette vie les erreurs qui te renvoient ici. Tu dois apprendre à apprécier chaque instant, comme s’il était le dernier. Construis ce présent, il sera le terreau de ton jardin futur.

(XXX, je vous vois châtelaine dans un château, moyen-âge (?) vous êtes maintenue dans un donjon glacial. Votre époux est parti aux croisades. Vous êtes enfermée par sécurité, et pour ne pas le tromper. Vous êtes volage, il le sait. Mais il vous aime. Pour passer le temps vous brodez et vous chantez. La création et l’art sont vos atouts, ils vous aident dans la solitude. Vous n’aimez pas la solitude, pourtant c’est grâce à elle que vous avez rencontré l’invisible. C’est ainsi que vous aviez des flashs, votre époux sur son cheval, vous le voyiez comme s’il était devant vous).

Mon enfant, les capacités et les valeurs que tu as développées dans d’autres vies terrestres perdurent au-delà de la mort, elles sont acquises. Tu avais des visions, cette qualité médiumnique est là, tu t’en es peut être rendue compte. Comme tu intellectualises tout et que tu cherches une explication à tout, tu n’y crois pas.

Pourtant mon enfant, un jour cela va te sauter au visage et tu ne pourras plus ignorer cette capacité. Vous appelez cela un « don » sur terre. Il n’en est rien, vous possédez tous cela en vous, c’est dans votre cœur… et oui encore. Car votre cœur est comme une mémoire interne de qui vous êtes vraiment dans l’invisible. Vous savez faire de multiples choses, elles sont mises en sommeil, du fait de la matérialité. Dès que vous arrivez à vous en extraire de façon suffisamment correcte, vos perceptions s’affinent et reviennent à vous ces méthodes de communications particulières.

Voilà donc mon enfant, une raison de plus de déposer ton cerveau et ses raisonnements alambiqués au placard et laisser s’exprimer celle que tu es véritablement. Alors c’est décidé XXX, tu vas nous entendre ? Pas facile pour toi d’écouter les conseils des autres. Tu es une forte tête… Ah cette tête, elle t’en aura fait commettre des erreurs en cette vie. Il est plus que temps d’écouter ton cœur, ne crois-tu pas ?

Ne cherche plus ta voie professionnelle, elle est à ta portée, apaise ton mental et plonge en ton cœur, quelles sont tes passions ? Qu’est ce qui t’anime vraiment ? Qu’est ce qui fait que le temps s’arrête ? Voilà, laisse parler ton âme, elle sait, elle… C’est une artiste la tienne, elle aime le beau, l’esthétique. Tes yeux sont là pour alimenter son besoin de beauté et tes mains seront les ouvrières de tes créations.

Cartes Oracle: «Messages Lumière» de Mario Duguay

(J’ai de nombreux jeux de cartes et oracles, je choisis le jeu qui vous concerne, les yeux fermés. C’est mon intuition qui me guide également pour tirer un certain nombre de cartes. Je pose ma main dessus et je sens, c’est une seconde guidance. Et même si certaines ont une légende, je ne la lis pas, ni le livret qui accompagne parfois le jeu.)

Choisir la Lumière:

XXX, la voie est celle du cœur. Dans le cœur il y a toute la lumière Divine. C’est l’endroit où niche le germe de votre essence. Il est nécessaire de lui laisser voir le jour, pour trouver votre chemin. Il est là, tout proche, il suffit que vous lui laissiez sa chance.

Je me réalise :

La réalisation de votre vie dépend de votre lâcher prise. Faites taire votre mental, apprenez lui le repos. Restez positive comme vous savez l’être et n’acceptez que cet état d’être. Vous avez une vie à construire, le temps n’est pas venu encore de rejoindre l’autre plan.

Je suis Amour :

Acceptez d’être plus (+) qu’un corps physique. Acceptez de dépasser la matérialité et laissez sa chance à la spiritualité. Votre Amour pour qui vous êtes vraiment, vous transportera et vous fera découvrir des merveilles que vous ne soupçonniez pas vous concernant. Soyez en paix avec vous-même et vous le deviendrez ensuite avec les autres et avec la vie.

Canalisée par le Choix d'Etre

Le Choix d'Etre

Vous êtes autorisés à publier les articles de ce blog dans leur totalité en mentionnant le lien d'origine.

Copyright © 2016 - Le Choix d'être

#instantprésent #messages #missiondevie

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Original.png