Guidance personnelle décembre 2019

Dernière mise à jour : 13 nov. 2020


CANALISATION

DES MESSAGES DES GUIDES & ORACLES

AAA BBB née le XX Juin 196X



Guidance du 10 décembre 2019

Information importante

Une guidance est un message transmis par les Guides, les vôtres, les miens, les êtres des univers célestes. Il ne s’agit pas d’une voyance et je n’en suis que le canal transcripteur. Les mots sont la traduction des informations vibratoires télépathiquement reçues. Chaque parole est personnelle et touche au plus profond son destinataire, car il s’agit là, d’une similitude de résonance.

L’information est délivrée selon ce qu’eux jugent opportun de vous transmettre dans l’instant présent afin de vous aider dans votre réalisation.

Vous avez un libre arbitre, celui-ci vous permet de faire des choix. Chacun d’eux donnent une direction différente à votre existence. Lors de vos incarnations vous avez des missions programmées, vous devez vous rendre d’un point A à un point B, mais comme le dit l’expression : « Tous les chemins mènent à Rome ». Aucune route n’est meilleure ou pire qu’une autre, car chacune d’elles vous apportera son lot d’expériences et d’apprentissages.

Ne jugez pas vos actions, vos réussites et ce que vous considérez comme des échecs. L’inaction seule, est une défaite et encore… elle peut être un moment d’introspection nécessaire. Aimez-vous, car personne ne pourra le faire mieux que vous. Honorez-vous et respectez-vous. Vous êtes ici sur terre pour vous accomplir. Seuls, vous êtes nés, seuls vous repartirez, forts d’un immense savoir acquis à jamais pour vos prochaines incarnations.

Je vous souhaite une belle lecture.


Pascale


 

DEMANDE


 

Je me pose beaucoup de questions sur mon travail , je ne suis pas sûre de l’aimer

Certains jours j’en suis même malheureuse...

Comment faire ? Dois-je me faire une raison ?

Certains jours je vois tout en noir ... et me dévalorise encore


 

Ah ce milieu de vie… comme il vous parait toujours compliqué à vous les humains ! Pourtant, il devrait être le temps de la sagesse, de la lucidité et de la pause bien méritée.


Au lieu de cela, vous y allez tous de votre remue-méninge constant. Allons, allons, nous allons tenter d’apaiser cette propension à la rumination chez toi, tête dure…


Tu es un être hypersensible, généreux, tellement enclin à la paix et au bien être et te voilà, perpétuellement dans des complications, dont tu n’as que faire.


Ne serait-il pas temps de faire taire ce mental trop bavard ? Ton âme s’en trouverait nettement plus aise, non ?

Bien, bien, cela fait déjà de nombreuses fois que tu fais appel à nous, et curieusement tu n’en tires pas grand bénéfice. Aussi, allons-nous changer de méthode et être plus simples et plus directs avec toi, brave âme tourmentée.


Le monde n’est pas tout lisse et tout rose, ça tu le sais. Mais si, en plus, tu lui rajoutes la grisaille du passé, les nœuds que tu fais sur le futur, alors forcément, tu vas te retrouver perdue en permanence.

Combien de fois devrons nous dire que le passé est dépassé, qu’il est été parfait ou imparfait, il n’est plus ! Jamais tu ne reviendras dessus, les « j’aurais dû », les « si j’avais su » sont totalement improductifs et te font perdre de vue ton présent. Donc STOP !


Désormais, à chaque fois que tu vas te surprendre à penser au passé et ce qu’il serait advenu si tu avais agi différemment, tu vas te corriger, prendre 3 grandes respirations et revenir dans le présent.

Tu vas regarder ce qui se passe autour de toi et que tu ne vois pas ou plus, embrumée que tu es dans tes ruminations passéistes. Observe avec un œil neuf les couleurs, hume l’air, perçois la chaleur ou le froid sur ta peau, écoute ton cœur, ton âme, se plait-elle ici et maintenant ? Se sent-elle enjouée ? Se sent-elle mal à l’aise ? Reviens toujours en ton centre, car la vie est là et pas ailleurs.


Ton présent est la vie que tu dois vivre, le reste est terminé ou à venir. Toujours est-il que tu dois te concentrer sur le moment présent et l’apprécier ou le détester, mais tu dois l’habiter !


Ton futur en dépend, et il ne sert à rien de faire des projections hypothétiques sur quelque chose qui n’est pas construit puisque tu fuis le présent qui lui sert de fondations.


Nous ne le répéterons jamais assez, le présent est votre lieu d’existence, celui dans lequel vous apprenez, vous évoluez, vous découvrez. Ce que vous considérez comme des expériences du passé ne reviendront JAMAIS de la même façon. Il y aura toujours des variantes, des modulations infimes ou extrêmes.

NE COMPAREZ PAS !


Vivez comme cela se présente, car vous-mêmes êtes différents de ces périodes révolues. Vous avez mûri, ou pas, mais votre univers biochimique a changé, et par conséquent votre fonctionnement, physique et mental a muté. Rien ne se reproduit à l’identique, donc ne tentez pas de réitérer les actions du passé. Votre travail ici-bas est basé sur l’évolution par l’expérience.


Le but de l’incarnation n’est pas de maintenir une télécommande sur le mode REPLAY, point du tout. Votre but est d’avancer, de découvrir, quel que fût le passé.


Certes, il vous a construit et fait de vous ce que vous contemplez à ce jour, ce que vous jugez, bien souvent négativement. Reconnaissez la belle personne que vous êtes, un être en devenir, ni tout à fait neuf, ni tout à fait achevé.


Façonnez-vous, au fur et à mesure des apprentissages. Vous êtes faits d’argile meuble, il n’est pas venu le temps du séchage. Amusez-vous, transformez, améliorez, jouez. Car la vie est un jeu, jeu d’enfants, jeu de dupes ou jeu tout court, c’est le jeu du JE dans toute sa splendeur, son infinitude.


AAA, tu es décidément trop sérieuse, retrouve ton âme d’enfant. Va à la rencontre de la petite fille qui a grandit trop vite. Quitte ce voile gris qui te dissimule, retrouve les étoiles pour les remettre dans tes yeux, et accrocher un sourire sur tes lèvres. Ris à la vie, fais battre ton cœur, ressens l’envie et le plaisir dans tes actes.

Pour se faire, ne cherche pas le bonheur où il ne se trouve pas. Ton travail t’ennuie, bien. Tu en prends conscience, alors que pourrais-tu faire pour le rendre plus attrayant ? Que pourrais-tu faire pour te détacher de ses cotés rébarbatifs ? Que pourrais-tu améliorer pour qu’il devienne plus sympathique au quotidien ? Et si ce n’était pas ce travail qui était pénible, mais juste l’image que tu t’en fais ?


Pose-toi, mon petit, pose-toi et remets les choses à leur juste place. Il est un temps dans la vie d’une femme, où les modifications de son corps, de son équilibre chimique sont un tel bouleversement qu’elle ne sait plus où se trouve son centre, et sa stabilité.


Tu es dans ce creux de la vague. Le mouvement de la vie est fait de cycles, de phases de tranquillité et de phases de renouveau. Pour passer d’une à l’autre, il est nécessaire d’accueillir l’inconfort obligatoire qui existe entre les deux. Tu es à cet endroit ci. Encore une fois, sois dans l’observation des remous qui te bousculent et continue de regarder devant.


Tu es comme un bateau qui a quitté le port, les quais, son ancrage. Te voilà en pleine mer, brinquebalée par les flots tempétueux, mais la rive prochaine n’est pas encore en vue. Vas-tu pour autant rebrousser chemin et prendre le risque de ne pas découvrir la nouvelle terre promise ?


Frêle esquif continue ton chemin, prend pour repère le soleil, la lumière, et laisse-toi guider. Lorsque tu es sur la voie, ton cœur bat de plaisir et ton ventre ne se tord pas de douleur. Si la route est trop compliquée, alors tu dois en changer, en toute sécurité. Ne lâche pas la barre au risque de te perdre dans les flots et de chavirer.

Un voyage se prépare, et se réfléchit surtout lorsque c’est celui de la vie. Il se programme mais s’actualise au fur et à mesure de la survenue des éléments.


Adapte-toi au quotidien et avise au coup par coup, toujours dans le confort qui te sied. Ne force rien, ne vas pas contre les souhaits de ton âme.


Concentre-toi sur une seule chose à la fois. Ainsi tu en acquerras la maîtrise et tu pourras passer à d’autres apprentissages. Ne cumule pas les nouveautés et leur pratique au risque de te perdre et te démotiver.


Sur terre en ce moment, émergent tant de courants de pensées, de nouveautés, de soutiens de toute forme pour votre évolution. Seulement voilà, certains conviennent, d’autres pas. Parfois ce sont des feux de paille, parfois de véritables « locomotives ». Ne t’attarde pas sur ce qui ne te transporte pas.


C’est en forçant les choses que tu nourris en toi, ce sentiment de nullité qui est à rejeter en totalité. Tu es une magnifique personne et comme tout humain, tu es en recherche.


Vous êtes tous à votre niveau, des explorateurs, des chercheurs de vérité, votre vérité…


Et si nous vous disions que celle-ci est aussi changeante qu’un ciel de mars avec ses giboulées ? Garde confiance en toi, crois-tu que l’enfant perde confiance en lui lorsqu’il découvre la marche ? Il chute, mais l’attrait de la liberté est si intense qu’il en ressent un désir irrépressible pour l’aventure. Alors il poursuit, il tombe, pleure et se relève… Si tu dois pleurer, alors fais-le, il ne sert à rien de garder pour soi des larmes de rage, de tristesse ou de dépit. Pleurer permet de faire de la place aux sourires. Conserve de belles énergies en tout instant.


Pose-toi et console cette petite fille qui est en toi, elle a besoin de toi, pour retrouver sa joie de vivre et son envie de poursuivre. Ferme les yeux et visualise-la, ici, dans ce recoin sombre où elle se terre. Tends-lui la main et montre-lui le monde, montre-lui le soleil, la lumière qui réchauffe les corps et attendri les cœurs. Il n’y a pas meilleur guide que toi, pour te conduire sur la voie.


Sois cette enfant et cette adulte à la fois et comprends que ce que tu as perçu comme de l’inaptitude était juste de la méconnaissance. Aujourd’hui tu es capable de relever la tête et de discerner les erreurs de jugement que tu as pu faire. C’est un enseignement qui est inscrit en toi et que tu n’auras pas à renouveler. Alors sois confiante, ne te dévalorises pas, relève le menton, et regarde devant. Fixe-toi des objectifs raisonnables, petit pas après petit pas, tu avances vers toujours plus d’élévation et de connaissance.


Le monde actuel est en totale mutation et pour se faire il est en plein chaos, à l’image de ce qui se passe dans la vie de chacun en fait. Car tout est similitude dans les univers, dans l’infiniment grand comme dans l’infiniment petit.


La terre a besoin d’amour et de paix. Pourquoi toi, tu aurais besoin de haine et de violence ? Sois douce mon petit, sois complaisante avec toi-même. C’est véritablement important. Cela n’apporte rien de se juger, ni de juger les autres.


Vous êtes tous interconnectés et vos émotions participent à l’élaboration des égrégores vibratoires qui vous entourent. Cultive l’amour de toi-même, apporte de hautes énergies dans cet inconscient collectif. Aime-toi comme tu es capable d’aimer ton prochain. Pourquoi donc serais-tu moins aimable que les autres ? Reconnais ta valeur et respecte celle que tu es.


Tu sais, nous, nous t’aimons, comme nous aimons tous les humains, même ceux qui sont des criminels, car nous savons que même si leurs actes sont répréhensibles, ils sont nécessaires pour l’évolution des consciences, de la leur, et de celle des autres. Le monde a toujours fonctionné sur le principe de la dualité. Le noir ne peut exister sans le blanc, le jour sans la nuit, le bien sans le mal.


Toi, tu as aussi cette face sombre et cette face lumineuse. Tu en prends connaissance sans te juger. Accepte ce qui est et poursuis ton chemin d’évolution tel qu’il se présente à toi. Sincèrement, te dévaloriser t’apporte-il quelque soulagement ? Bien sur que non, cela plombe encore plus ton énergie et te pousse de plus belle vers des ruminations négatives.


Sois la joie, sois le soleil, illumine tes journées en te levant le matin. S’il le faut récite quelques mantras, écoute de la musique entraînante, conditionne ton esprit à cultiver le bonheur et celui-ci sera attiré par ce que tu dégages.


Ceci est un principe de base de la loi d’attraction. Ton pouvoir est dans l’intention que tu as et que tu nourris, celle de vivre dans le bien être et la sérénité. L’effet miroir est constant. C’est effectivement une discipline de vie, telle que se laver le corps et bien manger.


L’hygiène de ton esprit demande un peu de travail mais surtout beaucoup de plaisir. Alors si, comme tu le fais, tu satures de certaines activités : méditation, EFT, et autres, alors, de grâce : lâche cela.

Sois dans le laisser être, la vie n’est pas faite pour subir mais pour goûter le plaisir.


Les principes judéo-chrétiens ont vérolé vos existences en inculquant la soumission, la douleur et la rédemption de l’humain. La Source n’a jamais souhaité cela. Chacun, chacune est son enfant et à ce titre, mérite ce qu’il y a de meilleur.


Ce n’est pas en se faisant du mal que les humains élèveront leur esprit, mais en s’aimant, d’un amour véritable et profond. Ceci est pour le collectif, et … tu fais partie du collectif !


Choisis le meilleur pour toi. Si ton travail te rend malheureuse vois en quoi tu peux l’améliorer. Et si tu ne peux l’améliorer, trouve le moyen d’en changer et de te rapprocher au plus près de tes aspirations sans te mettre en difficulté. Car tu serais encore capable de t’accuser des pires maux.


Trouve l’inspiration en côtoyant des associations, des ateliers qui défendent les mêmes causes que toi. Rencontre des personnes différentes de celles de ton travail. Ouvre-toi à la découverte, va vers la nouveauté et sors de ta routine, pars à l’aventure.


A présent mon petit, nous allons clore ici cette communication en espérant te retrouver une prochaine fois plus en harmonie avec celle que tu es véritablement et que tu dissimules sous des mentalisations récurrentes.


Bien entendu et tu en as l’habitude, nous te quittons en te livrant quelques mots de conclusion afin de t’aider dans ta démarche :


« Lorsque l’hiver s’en vient, la nature s’endort pour mieux récupérer des saisons précédentes où elle a enchanté les sens des humains. Comme elle, il est temps pour toi de te poser et de mettre en sommeil ton mental trop actif.


Prend cette parenthèse de réflexion hivernale, comme une douce hibernation pour te laisser le temps de souffler. Rien ne se construit sur une fin de cycle, tout s’achève au contraire. Apaise ton corps et ton esprit, prend soin d’eux, cajole-les, materne-les.


Tu es ta propre mère, et de ton attention naîtra une nouvelle AAA prête à éclore au printemps prochain».


 

TIRAGE D’ORACLE


 

Les oracles sont choisis intuitivement, les guides me dictent le nombre de cartes à piger. Ensuite, je tourne la carte et pose ma main dessus. Ainsi, c’est une nouvelle mini guidance qui commence.

Il ne sert à rien pour moi, ou pour vous, de recopier un livret explicatif qui ne donnera pas une interprétation personnalisée.

Cartes : « Oracle de la Triade »


  • Illusion :


Cesse de croire ce que tu vois et cesse surtout de l’interpréter de façon impulsive. Depuis que le monde est monde, l’homme a joué des rôles et endossé de multiples costumes pour donner le change.


Toi-même tu as dupé et tu t’es trompée toi-même, croyant dur comme fer ce que ton mental te soufflait. Il est très fort, il est un acteur hors pair, capable de te faire prendre des vessies pour des lanternes.


Apprends à discerner les messages de ton âme, elle seule joue la véritable partition, elle seule, est dans la justesse, elle seule, est digne de confiance. Elle passe par ton corps et non par ta réflexion bien souvent biaisée par un mental-égo trop puissant.


Ton corps est comme l’archange Gabriel, le messager. Il te parle au quotidien, apprend son langage et sois amie avec lui. Ainsi tu suivras toujours le bon chemin. Ecoute tes intuitions car elles sont des messages furtifs destinés à te montrer la voie qui te convient.


  • Pénitence :


Le temps de la soumission et de la tristesse s’achève sur cette fin de cycle. Tu vas pouvoir relever la tête et ne plus être sous le joug de tes réflexions. Tu as été ton propre bourreau, à toi maintenant de reprendre le pouvoir et jeter au loin le fouet qui te blessait.


Sois toi, dans toute ta splendeur, rayonne et diffuse autour de toi la lumière que, trop longtemps, tu as cachée.


  • Choix :


Tu arrives à la croisée des chemins. De ton choix prochain dépend ton futur. Car 2019 est une fin de règne, une fin d’époque. Le renouveau s’en vient, si tu sais saisir la balle au bond.


2020 sera pour toi l’année du changement, il sera progressif mais certain. Petit à petit tu vas apprendre la maîtrise de ton mental pour ainsi l’assujettir à ta conscience. Laisse-lui parfois quelques interventions savamment guidées, mais ne lui accorde plus l’importance que tu lui donnais.


Il est temps pour toi de reprendre la direction des opérations et tu es maintenant devant le seuil de la porte. Sache tourner la clé dans le bon sens.


  • Sceau :


La protection divine t’accompagne. Comme chaque humain incarné sur terre, tu es protégée. Reconnais la puissance de cette énergie qui t’accompagne. N’aie plus peur, ne te cache plus, sois celle que tu es véritablement. Affirme tes désirs et ta volonté.


Cela suffit de n’être qu’une pâle copie de toi-même. Correspondre à l’image que les autres veulent que tu sois, ne fait pas de toi une sainte, mais plutôt une esclave. Tu es ton propre maître, réveille-toi, exprime ta puissance et ta lumière sera.


Cartes : « Message d’Eveil »


(Ceci n’est pas de moi, ni reçu en guidance, c’est le message de la carte qui ne doit pas son tirage au hasard, car celui-ci n’existe pas).


  • Le ciel m’ouvrira ses portes :


« Je m’accroche à ma force intérieure avec la certitude qu’une porte s’ouvrira pour moi. Je ne me laisse pas aller au découragement ni aux incertitudes.


L’obscurité est rusée. La véritable porte de la réalisation s’ouvrira en temps idéal.


Je fais preuve de ténacité dans la foi et la vie se déploiera pour moi.»

Pascale GASTOUS - LE CHOIX D'ETRE ®

Hypnose - Coaching - Thérapies Bio-énergétiques - Médiumnité - Auteure

06.32.99.63.33 - 34, Rue Guiglia - 06000 Nice