Guidance générale 27 avril 2020


Mes amis de la terre, quelle cruelle époque vous vivez, combien de fois avez-vous eu envie de transgresser les interdictions que l’on vous a imposées. Et pourtant, il n’était pas bon de le faire, même si d’aucuns pensent que ceci est exagéré, il est fondamental de vous préserver.

Ce Covid 19 n’est ni plus ni moins que l’œuvre d’hommes insensés. Il n’a rien de naturel, ni dans sa forme, ni dans sa dissémination. Mais le dire ainsi, provoque la levée de boucliers des humains ensommeillés. Ouvrez vos yeux, il est temps. Combien encore de couleuvres allez-vous avaler ? Que faudra-t-il pour que vous souleviez une paupière sur ce monde en plein déchirement.

La terre a toujours connu des hauts et des bas, elle a eu sur son sol de nombreuses civilisations qui se sont auto-détruites par leur savoir. Des connaissances qui auraient pu être essentielles et pourtant qui sont devenues délétères car mal utilisées. La science travaille pour l’humanité, autant qu’elle œuvre contre elle. Cette pandémie en est la preuve.

Il s’agit présentement d’une création virale à destination des plus faibles. A quoi bon garder dans son troupeau des moutons affaiblis. Qu’en faire, quand ce qu’on va leur demander nécessite force, santé et docilité ? Ne croyez pas que ceux qui vous gouvernent soient dans l’ignorance des faits. Ne soyez pas dupes.

Leur rôle est de créer la dissension par la peur et l’extermination par la maladie. Ainsi, les malversations financières et politiques sont dissimulées aux yeux du commun. Vos médias totalement à la solde de ces pouvoirs, n’ont de cesse de vous abreuver de ce fiel qu’ils distillent à toute heure. Et vous restez inertes, pétrifiés par le nombre égrené des morts sur la terre, au jour le jour.

Vous êtes-vous renseignés un peu sur le chiffre de décès quotidiens partout ? Vous êtes-vous informés des morts de faim dans certaines contrées ? Connaissez-vous l’impact des substances polluantes qui voyagent dans l’air et provoquent bon nombre de maladies létales.

Non, mes amis, vous êtes dans un état de sidération, immobiles, quasi anéantis dans vos mécanismes de pensées.

Ce mois de mai, est celui du relâchement, mais pour combien de temps ? Vous pensez pouvoir revenir à votre vie précédente, il n’en sera rien du tout. Et c’est bien heureusement, car votre fonctionnement nécessite de grands changements. Vous devez revenir à des valeurs fondamentales. Vous êtes dans l’obligation de retrouver la solidarité qui vous a souvent fait défaut et reprendre le contrôle de vos vies. Cessez de laisser une société décider de ce qui est bien pour vous. Lorsque vous avez pris place ici sur Terre, heureux de vous incarner, vous aviez en votre possession, un outil incroyable : le libre arbitre. Qu’en avez-vous fait ?

Esclaves obéissants d’une société de consommation, vous avez suivi le mouvement pour rester dans le « socialement correct ». Vous êtes tous différents, même si venus de la même Source, et c’est votre différence qui permet à toute une humanité de s’élever.

Longtemps vous avez rejeté ceux qui restaient encore en contact avec les plans invisibles de lumière. Souvent vous les avez pris pour des déséquilibrés, des complotistes, des sorcières ou des mages maléfiques. Certes bien sûr, il y en a parmi leurs rangs, comme il y a des personnes peu recommandables dans toutes corporations.

Maintenant, sachez que bon nombre d’entre eux, connaissent la vérité, celle qu’il n’est pas bon d’afficher sur vos réseaux de communication. La censure est là, s’il n’y avait aucun danger à connaitre une réalité qui dérange, elle ne serait pas aussi tranchante, n’est-ce pas ?

Vous voudriez que nous parlions d’un avenir aux couleurs arc en ciel, mais nous ne le pouvons. Cette période est cruciale pour votre espèce, elle nécessite de votre part beaucoup plus de conscience, de discernement. Il vous est demandé d’arrêter de vous abreuver à la fontaine de la désinformation et de prendre le parti d’observer et chercher par vous-mêmes la réalité des faits. Ne croyez plus ce qui vous est raconté, comme un refrain que l’on vous met en tête et qu’il suffit juste d’entonner pour qu’il ne vous quitte plus de la journée. Cela s’appelle du conditionnement mes amis. Vos dirigeants ont été entrainés à ce type de communication, ils en jouent, et même si parfois il leur arrive de commettre quelques bévues dans la réalisation de leur plan, ils savent parfaitement se rattraper en jouant sur la confusion mentale qui s’en suit.

Dès à présent, prenez la mesure de l’importance de la vie. Revenez à l’indispensable et lâchez le superflu. Retrouvez l’aisance des véritables relations, de l’aide entre les individus. La solidarité est une preuve d’amour de l’autre, la mise à disposition de soi dans un but altruiste. Vous ne savez plus ce qu’il en est. Combien d’entre vous ont donné d’eux-mêmes dans cette période d’isolement ? Combien ont tendu la main vers une personne nécessiteuse ?

Ils vous parlent des gestes barrières, mais vous parlent-ils des gestes bienveillants ? Non, on vous demande de prendre de la distance avec vos personnes âgées, souvent déjà très seules. Tristes humains partis seuls rejoindre les plans de lumière, heureusement pour eux, nous avons été là pour les accueillir et les consoler.

Effectivement, il fallait les protéger, enfin, c’était le discours officiel qui était servi.

Et maintenant voilà que les enfants sont touchés, ces petits qui sont l’espoir de votre population, car leur conscience est encore vive et totalement reliée à nos plans. Ils sont venus pour donner ce nouveau souffle de vie en vous ouvrant les yeux et le cœur sur la magnificence de la terre. Coïncidence diront certains… Nous vous disons que chaque organisme réagit à sa façon face à ce virus introduit comme un ver dans un fruit.



Pauvres bougres, nous sommes si tristes de voir ce qui se passe. Et pourtant, nous savons que c’est un passage nécessaire. Les dommages seront terribles, tant au niveau de la santé que sur le plan économique. Le sacrifice sera immense, mais nous croyons en vous. Vous saurez retrouver la foi, et remonter la pente. Seulement méfiez vous de la colère qui vous animera lorsque vos yeux seront totalement ouverts sur la méprise ambiante. Ne sombrez pas dans cette violence. Elle ne servira à rien, soyez sages et posés. L’urgence n’est pas à la vengeance, elle est à la réflexion et à la négociation. Car vous ne pourrez lutter contre ce pouvoir en place. Il partira, un substitut sera immédiatement remis sur le trône. Non, il vous faut songer à transformer petit à petit votre dépendance en une récupération de vos droits les plus essentiels Et pour cela, vous devez être unis, tous, quelle que soit votre origine, votre couleur, votre religion. Gardez vos individualités, mais œuvrez de concert pour vous sauver de leur mainmise.

Mes amis, votre monde semble fou, il ne l’est pas, seul un petit pourcentage de votre humanité l’est. D’ailleurs elle n’a plus rien d’humain, et ses volontés non plus. L’avidité qui la nourrit est aussi perfide que leur âme est noire.

Ne vous emballez pas sur l’éventualité d’un retour en arrière, soyez mesurés, rien ne sera plus comme avant, jamais.

Soyez courageux pour le reste à venir

Pascale GASTOUS - Le Choix d'Etre ® - Avril 2020

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Original.png