Guidance écrite personnelle - Fais ta part de Colibri

CANALISATION

DES MESSAGES DES GUIDES & ORACLES

Septembre 2021


(Texte sous Copyright tel que stipulé au CGV)


XXX YYY

Née le : 00/00/1900

 

Information importante


Une guidance est un message transmis par les Guides, les vôtres, les miens, les êtres des univers célestes. Il ne s’agit pas d’une voyance et je n’en suis que le canal transcripteur. Les mots sont la traduction des informations vibratoires télépathiquement reçues. Chaque parole est personnelle et touche au plus profond son destinataire, car il s’agit là, d’une similitude de résonnance.


L’information est délivrée selon ce qu’eux jugent opportun de vous transmettre dans l’instant présent afin de vous aider dans votre réalisation.


Vous avez un libre arbitre, celui-ci vous permet de faire des choix. Chacun d’eux donnent une direction différente à votre existence. Lors de vos incarnations vous avez des missions programmées, vous devez vous rendre d’un point A à un point B, mais comme le dit l’expression : « Tous les chemins mènent à Rome ». Aucune route n’est meilleure ou pire qu’une autre, car chacune d’elles vous apportera son lot d’expériences et d’apprentissages.


Ne jugez pas vos actions, vos réussites et ce que vous considérez comme des échecs. L’inaction seule, est une défaite et encore… elle peut être un moment d’introspection nécessaire. Aimez-vous, car personne ne pourra le faire mieux que vous. Honorez-vous et respectez-vous. Vous êtes ici sur terre pour vous accomplir. Seuls, vous êtes nés, seuls vous repartirez, forts d’un immense savoir acquis à jamais pour vos prochaines incarnations.


Je vous souhaite une belle lecture.


Pascale

 

DEMANDE


  • Guidance de rentrée

  • Sensation de ne plus être dans ses baskets depuis un moment

  • Peur de tomber dans le négatif. Que faire ?

 

"Chère âme, combien de pensées tournent et retournent en cette charmante tête. Combien de temps te faudra-t-il pour qu’enfin tu aies confiance en la vie, en cette existence que tu es apte à parcourir avec légèreté ?


Mais voilà, les vieilles angoisses ressurgissent, et viennent pourrir littéralement ton quotidien.


Oui ce que vous vivez en ce moment, au niveau mondial, et plus particulièrement en France, pays où tu résides, n’est pas ce qui peut te rassurer. D’autant que tu traînes avec toi, des blessures intérieures que tu as soigneusement dissimulées inconsciemment, tant la peur d’y faire face est présente.


Et si en ce jour, tu décidais que tout ceci est terminé ? Et que dorénavant chaque pensée négative trouvera son opposé positif. Tu sais mon petit, il s’agit simplement d’une gymnastique mentale. Et plus tu la pratiqueras, plus ce sera simple pour toi.


Le manque de constance est prégnant également et tant que tu n’intègreras pas, que tu es la seule qui peut t’aimer, t’aider, t’accompagner, alors tu seras comme perdue au milieu d’une mer enragée, à des kilomètres du premier bout de terre.


Tu as besoin de réconfort et tu l’exprimes aisément. Nous entendons, mais qu’attends-tu réellement de nous qui ne sommes pas matérialisés ? Que veux tu que nous fassions pour toi, quand nous n’avons pas de bras pour te câliner et de bouche pour te susurrer des mots d’apaisement ?


Tu es comme ces milliards de terriens qui attendent qu’un autre les sauve de ce qu’ils ont construit eux-mêmes à l’intérieur et à l’extérieur de leur enveloppe charnelle.


Vous occultez totalement votre grande capacité à vous adapter dans un environnement hostile. Vous oubliez combien a été compliquée votre vie jusqu’à ce jour, contraints de vous plier à mille règles pour vous intégrer dans la bonne marche de votre société, obligés de subir une éducation souvent rigide et hasardeuse.


Rends-toi compte combien tu es valeureuse d’avoir survécu jusqu’alors. Combien de fois as-tu pensé être arrivée au bout du bout, pour finalement te relever ?


Mon petit, tu es une championne, admet cela, ne serait-ce que par le choix de cette incarnation terrestre. Tu le sais, mais nous ne le dirons jamais assez, elle est horriblement lourde cette vie d’humain. Certes il y a de nombreux savoirs à acquérir sur cette si jolie planète, mais nous le reconnaissons, ce n’est pas la plus facile des incarnations.


Tu as accompli de nombreuses choses dans le passé, en te faisant violence. Aujourd’hui, nous te demandons de mettre de la douceur dans tes actes.


Accueille le jour qui se lève

comme une caresse

et remercie chaque matin

pour cette existence que tu vis.

Tous les soirs, avant de clore tes yeux,

rappelle-toi combien ta journée

a été enrichissante.

Car tout ce qui s’y est déroulé…

était à sa juste place.


Au lieu de penser à ce que tu devrais faire, ouvre-toi à la reconnaissance de ce que tu as fait, comme si tu étais face à une enfant faisant de son mieux. Sois ta propre mère, et cajole-toi, félicite toi d’avoir été au bout de chaque jour et de grandir ainsi instant après instant.


Vous, les humains, avez la fâcheuse tendance à ne voir que le négatif, quand tout est duel. Si tu vois le noir, cherche l’autre face blanche. Et attarde-toi sur elle. Elle est comme une plume douce, fine, légère, au lieu d’une enclume lourde et encombrante à porter.


Ton regard doit impérativement changer, et il a déjà évolué depuis que nous communiquons avec toi par le biais de ce canal. Tu as progressé énormément. Seulement, ton souci du détail est tel que tu ne vois pas l’ensemble qui s’agence au mieux pour correspondre à la personne que tu es.


N'essaie pas de vouloir toujours plus, plus de qualification, plus de rapidité, plus d’efficacité.


Sois toi, car tu es à ta place.

Occupe cette place, et impose ta présence.


Trop longtemps tu t’es sentie illégitime à divers endroits.


Alors regarde en arrière et vois ce que tu as apporté au monde ces trois dernières années, ces cinq dernières années. Tu es une petite âme utile, placée ici à dessein. Et si tes actes passés ne te parlent pas, pense en termes d’énergie. Oui c’est impalpable, mais c’est là, comme ce mal être et ce manque d’estime de toi que tu portes péniblement… ton énergie fait tourner le monde, elle se cumule à celles qui t’entourent et s’amalgament pour faire vivre cette planète et surtout matérialiser ce qui s’y déroule.


Tes pensées sont le terreau de la manifestation de ton quotidien. Plus tu feras attention à leur qualité positive plus ta réalité le sera. Ce n’est pas la première fois que nous te le disons. C’est quelque chose d’important que tu dois apprendre en cette vie : te libérer de tes angoisses existentielles. Et quoi de mieux que cette période mouvementée pour te confronter à tes démons.


Regarde en toi, et te t’égares pas sur des critères de rentabilité, de réussite professionnelle, sois juste avec toi. S’il le faut, imagines qu’une autre personne observe ta vie, avec un regard aimant et bienveillant. Que dirais cette personne de toi ? Et bien, que tu fais de ton mieux et que tu es une personne bien vaillante.


Combien faut-il de compliments pour qu’enfin tu acceptes de briller de ta pleine lumière ? A trop te ternir, tu baisses tes vibrations et le mal être s’installe. Parfois il y a un brouillard noir autour de toi, comme si tu étais englobée dans une fumée nauséabonde. Nous le voyons, toi non. Alors visualise ou imagine que chaque être sur terre est entouré d’une brume de la couleur de ses pensées et cherche alors à modifier ta propre couleur. C’est comme si chaque matin tu te demandais : tiens de quelle couleur vais-je m’entourer aujourd’hui pour teinter ma journée ? Crois-tu que tu dirais : je vais m’entourer de noir, car je veux vraiment avoir beaucoup de problèmes, de colère, et surtout ne pas y arriver pour pouvoir me critiquer et me juger sévèrement ?


Non mon enfant, nous voulons le meilleur pour toi, en ce jour et toujours, maintenant sur terre et ailleurs dans l’éternité.


Tu crains tellement que l’on ne te t’aime pas que, tu te déprécies toute seule afin de te sentir minable et ainsi justifier une opinion fausse de toi. Si tu pouvais te voir comme nous te voyons, plutôt nous te percevons, car nous n’avons que faire de ton apparence physique, seule nous importe ton âme.


Cette âme est comme un oiseau en cage. Tu la confines, l’enfermant et lui interdisant de vivre sa vie. Tu gâches le temps qui t’es donné en vains espoirs de perfection qui sont issus uniquement des croyances de ton mental.


Même si nous aimons t’appeler notre enfant, ceci est tendre et maternant, mais tu n’es plus une enfant d’humains. Désormais, et depuis longtemps tu es une femme, donc tes choix sont ceux d’une adulte. Pourtant tu traines avec toi, des manques d’enfant. De ces sentiments et blessures qui n’ont plus lieu d’être car tu es apte, à présent, à analyser les situations vécues lorsque tu étais petite et à comprendre qu’elles n’étaient pas insurmontables.


Seulement au regard d’une enfant, le monde des adultes est terrifiant et injuste. Tu es dans ce monde désormais et tu dois impérativement te libérer d’exigences sans lien avec ta maturité.


Toi seule décide de t’offrir un vélo rouge par exemple, et nul besoin d’attendre d’avoir été sage pour qu’un père noël de pacotille dépose au pied d’un sapin le présent tant espéré.


Tu veux être heureuse, sois heureuse. Tu veux être triste, sois triste. Mais n’attends rien des autres. Le père noël n’existe pas et tu le sais. Tu n’as pas non plus besoin d’être irréprochable pour être récompensée. Offre-toi des cadeaux, sois ton propre cadeau en étant souriante et joyeuse en toute circonstances.


Rappelle-toi que tu es ton propre guide, et qu’aucune peur ne doit modifier les choix de ton âme. A trop s’accrocher on se blesse. Parfois il vaut mieux laisser partir le train que l’on a raté, sans se houspiller, pour prendre le suivant. Il y a toujours une raison valable en chaque situation.


Souvent nous parlons des mêmes sujets, employant des mots différents. Le fond est toujours semblable, car il serait bon pour toi, de lâcher une fois pour toute des objectifs existentiels qui n’ont aucun lien avec tes vibrations internes.


Tu as besoin de douceur et non de rigidité, sois donc souple et compliante avec toi-même. Va chercher au fond de toi, ce que tu cherches au dehors. C’est cela s’aimer et ne rien attendre des autres. Ce n’est pas une expression égotique mais bien l’acceptation que le bonheur est un dû et qu’il se crée en chaque instant avec son cœur et non son mental.


Le bonheur d’ailleurs ne se cherche pas, ni ne se gagne.

Il est là, en toi,

comme une terre glaise que tu modèles à ton image.


Jamais un autre ne pourra satisfaire tes envies et te rendre véritablement heureuse, car ses intentions seront teintées de son histoire. De ton côté tu poseras tes propres filtres sur son geste, sur le pourquoi, le comment…


Construis le monde que tu souhaites, en toute simplicité, car tu le peux. Vous parlez tous du monde d’après. Comment sera ce monde, si vous tournez en boucle de la négativité dans vos têtes ? Le brouillard ne se dissipera jamais !


Mon enfant, fais ta part de petit colibri, et si tu as oublié cette jolie histoire, va la chercher et imprègne-toi d’elle, cela en vaut la peine. Ta goutte d’eau, et celles des autres permettront cette grande lessive dont la terre a besoin.


Rappelle-toi que jamais rien n’arrive pas hasard, et qu’il y a donc une raison valable à tout ce que vous vivez en ce moment.


Ce chaos amènera la destruction et ainsi la purge de ce qui n’a plus lieu d’être. Tant que la peur sera votre moteur, vous ralentirez cette évolution. Alors lève le menton, avance confiante vers ton demain. Tu es la créatrice de ta vie, personne ne met de négatif dans ton existence, c’est juste toi qui ne vois que cette facette du quotidien.


Apprends à chercher l’autre moitié de cette réalité.


Reçois, mon enfant, notre tendresse et accepte de déverser la noirceur qui t’étreint parfois, dans un puits sans fond. Nourris-toi de douceur et de lenteur, apprécie la vie qui t’es offerte, sans la gâcher en voulant toujours plus, toujours mieux.


Le monde d’après sera justement simple et sans artifice, bien loin des exigences actuelles. Commence dés à présent à te satisfaire de ce que tu grapilles au jour le jour, admire le soleil qui se lève, les oiseaux qui chantent et occulte le reste.


Apprécie la vie qui t’es donnée à sa juste mesure.

Sois paisible en ta tête et douce en ton cœur.

Dépose les armes, car tu es ta propre adversaire".

 

TIRAGE D'ORACLE


Si le tirage est fait à l'intuition, le texte n'est pas reçu en guidance.

Il s'agit de celui inscrit sur la carte.


Cartes : « Message de ton âme »


Contempler :


Comme suspendue dans le temps, une pause intérieure tournée vers l’extérieur.

Un temps pour toi et pour admirer la vie, pour déceler le bonheur dans ces plaisirs quotidiens.


Cartes : « Message de ton cœur »


Culpabilité :


Stop ! Arrête l’autoflagellation. Au lieu de ressasser ta culpabilité, dresse la liste de tes fiertés et de tous ces évènements qui font de toi une personne remarquable.



Guidance & tirage d’Oracle sont réalisés par Pascale Gastous

Une canalisation des messages des guides se sirote tout doucement.

Elle infuse lentement, il faut la lire plusieurs fois.

Chaque lecture apporte de nouvelles compréhensions,

de nouvelles émotions et de nouveaux déclics.


Pascale G. Médiumnité & Bien-Être

www.pascalegts.com


76 vues0 commentaire