Coeur de Lumière

CANALISATION

DES MESSAGES DES GUIDES

&

ORACLES


AA BB CC Née le XX XX 19XX




 

Guidance du 26 février 2019


Information importante :


Une guidance est un message transmis par les Guides, les vôtres, les miens, les êtres des univers célestes. Il ne s’agit pas d’une voyance et je n’en suis que le canal transcripteur. Les mots sont la traduction des informations vibratoires télépathiquement reçues. Chaque parole est personnelle et touche au plus profond son destinataire, car il s’agit là, d’une similitude de résonance.


L’information est délivrée selon ce qu’eux jugent opportun de vous transmettre dans l’instant présent afin de vous aider dans votre réalisation.


Vous avez un libre arbitre, celui-ci vous permet de faire des choix. Chacun d’eux donnent une direction différente à votre existence. Lors de vos incarnations vous avez des missions programmées, vous devez vous rendre d’un point A à un point B, mais comme le dit l’expression : « Tous les chemins mènent à Rome ». Aucune route n’est meilleure ou pire qu’une autre, car chacune d’elles vous apportera son lot d’expériences et d’apprentissages.


Ne jugez pas vos actions, vos réussites et ce que vous considérez comme des échecs. L’inaction seule, est une défaite et encore… elle peut être un moment d’introspection nécessaire. Aimez-vous, car personne ne pourra le faire mieux que vous. Honorez-vous et respectez-vous. Vous êtes ici sur terre pour vous accomplir. Seuls, vous êtes nés, seuls vous repartirez, forts d’un immense savoir acquis à jamais pour vos prochaines incarnations.


Je vous souhaite une belle lecture.


Pascale



 

DEMANDE


Demande guidance générale et si possible :


· Noms des guides

· Défunts

· Vies antérieures



 

Chère âme lumineuse, as-tu encore besoin d’éclairage tant toi seule peux briller ? Nous sommes honorés de ta demande de contact. Pourtant nous sommes surpris, car toi-même, tu peux parfaitement nous contacter, seulement tu ne le fais pas, comme si tu te l’interdisais.


Tu es une âme pure et évoluée, une très vieille âme, une essence lointaine, nous sommes fascinés par les choix d’incarnation que tu as faits. Pourquoi tant de problèmes, pourquoi tant de blocages ? Tu aurais pu choisir la solution de facilité et couler des jours meilleurs. Mais non, ta volonté d’avancer et de progresser rapidement a été plus forte. Tu as voulu te confronter à la complexité d’une existence terrestre qui n’était pas toute rose au départ et qui n’a guère était plus clémente par la suite.


Sache que tes décisions ont été remarquées sur les plus hautes sphères et il se peut que tu n’aies plus à revenir ici-bas, tant tes efforts ont porté leurs fruits.


Tu es un exemple à suivre, tant d’abnégation, tant de générosité, tant de souffrance également. Et pourtant, pourtant, tu es toujours là, toujours disponible pour écouter l’un et l’autre, tendre une main, accueillir avec ton cœur grand ouvert chacun.


Belle âme que tu es, ceux qui sont passés prés de toi, ceux qui ont eu à bénéficier de tes largesses ont eu bien de la chance. Mais ont-ils su la reconnaître et en éprouver de la gratitude ? Là rien n’est moins certain.


C’est leur histoire, et non la tienne. Tu ne peux tirer à bras le corps la pesanteur de leur être. Leur âme, parfois, a été si noire, et même si grâce à toi elle s’est éclaircie, le gris domine encore. Ne cherche plus à les aider. Fais ce que tu dois, mais ne vas pas au-delà, tu as besoin de ton énergie vitale et tu l’as bien trop dépensée depuis des lustres.


Combien de fois aurais tu pu prendre le large et vivre ta vie ? Combien de fois as-tu eu l’occasion de voler de tes propres ailes, mais non, encore et toujours ce besoin de soutenir et d’aider ton prochain.


Parfois il y a eu de la lassitude et de l’amertume, mais tu es une femme droite et tu tiens à conserver tes valeurs. Tu les portes haut, comme un chevalier porterait fièrement ses couleurs sur un champ de bataille.


Batailles et guerres, combien de combats ont fait celle que tu es aujourd’hui ? Combien de vies perdues dans le sang pour une quête de pouvoir d’un suzerain en mal d’égo. Tantôt homme de rang, tantôt seigneur guerroyant, tu as traîné tes guêtres en de nombreuses contrées. Voilà pourquoi tu gardes au cœur un courage incroyable et cette volonté d’aller au bout des choses.

En d’autres existences, tu fus ce que vous appelez à présent : apothicaire, herboriste. En ces temps reculés, il s’agissait plutôt de sorcière ou druide. Il y a bien longtemps c’était le sage du village, et puis les diableries de l’église sont passées par-là. Ces bonnes et braves personnes qui soignaient dans leur cahute grâce aux merveilles de la nature, et qui possédaient le savoir ancestral transmis de générations en générations, ont été chassées, pourchassées et exterminées par le feu.


Cela laisse des traces et le feu brûlant, la chaleur trop forte, les frictions ardentes sur la peau, ne sont pas ce que tu préfères. Ce n’est qu’un vieux souvenir, tout est loin, passé et dépassé.


Il te reste le gout pour les remèdes naturels et ce savoir qui est là, et que tu n’expliques pas toujours. Comme une claire connaissance encore présente aux tréfonds de toi.


Ah, si la vie avait été plus charitable, il y a de nombreuses années. Tu l’aurais emprunté cette route de la médecine naturelle, au lieu de cela tu as choisis d’accueillir la douleur encore et encore.


Combien de fois, la vie t’a ramenée sur le droit chemin quand tu te laissais aller à dévier. Combien de fois, il a fallu frapper fort et encore plus fort pour que tu n’en fasses pas qu’à ta tête.


Ici, tu avais la protection, ici, ils veillent sur toi. Et même si quelque fois tu as été victime de pensées malveillantes, baignant dans des univers plutôt négatifs et malsains, tes guides et tes anges ont été là, présents en permanence.


(J’ai l’image d’une photo de famille qui apparaît, ces vieilles photos en noir et blanc, un peu jaunies d’ailleurs. Je vois plusieurs adultes et des enfants, il me semble 3, deux petites filles et un garçon, c’est furtif et difficile à cerner. Je crois qu’il y a un cerceau devant les enfants.


Un adulte est en tenue de travail, il est un peu fort avec de grosses moustaches, il a un tablier blanc ou de couleur claire. Alors je ne sais dire si c’est une tenue de boucher, de boulanger, il me semble qu’il a un chapeau sur la tête aussi, un couvre-chef en tissu blanc, un peu mou. Il y a des femmes en noir avec des cheveux tirés en chignon. Il s’agit d’une famille modeste, c’est ce que je perçois, mais ils sont heureux, pourtant je sens de lourds secrets de famille. Ca s’efface lorsque je veux plus de détails.


Il m’est dit que le monsieur un peu fort est ton guide, enfin un de tes guides… un grand père ou arrière-grand-père, Gustave ?? Et une petite fille aussi, elle est décédée avant de devenir une femme, elle aussi est dans ton entourage invisible, j’ai un prénom comme Claudine ou Clotilde.

Il y a un chien aussi, noir avec une tache blanche au niveau du poitrail, il a des poils mi- longs, il a un prénom anglais, Sonny ou Sunny. Il vient d’une vie lointaine. Ce chien t’accompagnait alors que tu étais un homme et que tu arpentais les chemins de campagne, il est très attaché à toi).


Tu n’es pas seule et tu le sais, mais tu n’attaches pas trop d’importance à cela, car tu sais que tu as une vie terrestre à vivre pour le moment. Tu as beaucoup occulté de tes aptitudes, c’était ton choix, même si tu as toujours eu un attrait pour les expériences dites métaphysiques. Tu aurais pu en faire quelque chose, cela n’a pas été, et tu n’en éprouves aucun regret.


Tes nuits sont riches de voyages pendant lesquels tu nous rejoints et te ressources auprès des tiens. Combien de fois tu as voulu rester là, avec nous ! Ce n’est pas encore le moment. Tu vis ton existence comme un sacerdoce, et tu veux aller au bout, remplir ta mission. Ton corps est usé de ce labeur, car tu t’es bien trop oubliée dans ta dévotion, tu payes le poids de souffrances qui ne sont pas les tiennes.


Comme une éponge, partout où tu passes tu récupères un peu de chacun et finalement cela devient lourd et fastidieux pour toi. Cependant ton âme voudrait tellement de légèreté parfois.

Ton mental prend le dessus et s’oblige au respect des paroles prononcées. Tu as promis et tu n’as qu’une parole. Rien ni personne ne pourras t’attaquer sur ce plan, tu es la droiture même.

Pourtant âme lumineuse, tu sais que quelque fois, l’erreur est là, et la prise de conscience aidant, tu pourrais revenir sur tes dires, les changer, les réajuster. Pense à cela, ton corps a besoin de repos, tu y as droit, tu peux changer les habitudes, sortir du chemin creusé par la routine et prendre un peu d’air et de temps pour toi.


Il est toujours surprenant de voir une vieille âme revenir sur terre, avec tous les savoirs acquis depuis des vies et des vies et constater que ce voile de l’oubli qui se dépose à la naissance, fait son office. Ainsi et malgré toutes les capacités, toutes les expériences cette âme se doit de suivre le chemin des jeunes âmes, découvrir, chuter, se relever, apprendre…


Combien tes savoirs seront puissants à ton retour, combien nous sommes impatients de te retrouver, tant tu nous manques sur ces plans.


Nous savons que ta vie ne peut être abrégée pour notre plaisir. Et puis, qu’est-ce qu’une vie terrestre au regard de l’infini et de l’immortalité ? Nous n’aurons pas le temps de terminer cette discussion que tu seras déjà là. L’incarnation terrestre n’est qu’un souffle, une étincelle parmi l’immensité de l’univers. Alors nous prenons patience belle âme, et notre amour pour toi nous nourrit et nous inonde comme lorsque tu es parmi nous, lumineuse et vibrante.


Nous prenons exemple sur toi, et les jeunes âmes encore en transit sont accompagnées sur les observatoires pour prendre des leçons. Nous leur montrons et leur expliquons ta mission, tes actions, le pourquoi de tant de douleurs. Nous leur expliquons l’utilité de tant d’écueils dans cette vie où tu as été malmenée par les flots comme un radeau en perdition.


Ils apprennent et sont avides de prendre corps pour suivre ton exemple, mais que retiendront-ils de ces leçons ? Combien seront capables de poursuivre leur chemin dans la droiture ?

Votre monde a tant été blessé, lui aussi. Votre terre tremble et se meurt de trop d’égoïsme, de trop d’attentisme, de trop d’individualisme. Ô combien d’âmes te ressemblant seraient nécessaires pour infléchir le cours de l’existence terrestre ?


Transmets encore à ton rythme, sois fière de ton parcours et de tes actes. Jamais ne lâche le guidon, chaque chose arrive au moment où elle le doit, ne précipite rien, car il est nécessaire de respecter un temps de latence et de maturation pour tout et pour chacun.


A présent, nous allons te laisser, à contre cœur, mais il en est ainsi, nous nous retrouverons lors de tes voyages nocturnes. Lorsque ton âme te conduira à nous, sur ce plan que tu affectionnes tant et qu’il t’est si difficile de quitter à chaque fois, nous serons là.


Seulement, avant de véritablement nous éclipser, nous allons te donner quelques paroles que tu pourras noter comme un mantra à lire quotidiennement pour te donner de l’allant et continuer cette route bien compliquée que tu as souhaitée.


Il est parfois des chemins tortueux, pentus, dangereux qui mènent à des trésors. L’effort consenti pour les emprunter donne de la valeur au but final. Alors il n’est point de place pour les regrets, mais plutôt de la reconnaissance pour la persévérance démontrée et de la gratitude envers sa propre personne valeureuse et volontaire.


TIRAGE D’ORACLE


Les oracles sont choisis intuitivement, les guides me dictent le nombre de cartes à piger. Ensuite, je tourne la carte et pose ma main dessus. Ainsi, c’est une nouvelle mini guidance qui commence.


Il ne sert à rien pour moi, ou pour vous, de recopier un livret explicatif qui ne donnera pas une interprétation personnalisée.