Ame-sœur, rencontre obligatoire ?


De nombreuses personnes me parlent,, en séance, de la recherche de l’âme soeur, de l’importance même de la trouver sans quoi elles ne trouveront pas le bonheur.


C’est oublier également ces âmes compagnes que nous rencontrons au fil de nos vies, et qui, elles aussi, nous permettent d’être heureux.


Pourquoi se fixer sur une rencontre idéalisée et passer à côté de l’amour. Car je pense que ce sentiment n’est pas uniforme et unique, il peut se conjuguer de multiples façons, avec une personne ou une autre, selon que nous ayons 20 ans ou 50 ans, ou autre.


En tant qu’humains, trop souvent, nous repoussons malheureusement cette expérience terrestre, recherchant sans cesse l’amour Divin inconditionnel, la reconnexion avec ceux que nous avons connus en d’autres vies, en d’autres lieux. Ainsi nous nous empêchons de vivre, de découvrir l’amour terrestre qui n’a aucune mesure, de toutes les façons avec ce Graal transcendant.



Cela revient presque à condamner les veufs à être malheureux en amour toute leur vie.


Pourtant, il me semble que notre bonheur peut se trouver dans des milliers de rencontres différentes. Un peu comme si notre bonheur était un petit animal de compagnie, qui se sent bien partout, du moment qu’on le laisse sortir de sa cage. Je crois que le bonheur a exactement le bon pelage pour se plaire à toutes les températures, et dans tous les endroits où je l’emmène avec moi.


Faut-il encore s’autoriser à ouvrir la porte de sa cage… Car certains, par peur qu’il s’envole et ne revienne pas, ne se l’autorisent pas…


Qu’en pensez-vous ?


Pascale GASTOUS

www.pascalegts.com



#amour #âmesoeur #bonheur #liberté #épanouissementpersonnel #croyanceslimitantes #spiritualité #accomplissement




14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Original.png