top of page

Un squatteur dans ma tête - S01E01

Bong bong bong bong... ta ta ta ta ta ta... bzzzzt bzzzzt bzzzt... le chariot glisse lentement, et moi avec. Je m'accroche à la sonnette et pourtant je suis zen, plus zen que jamais.


Je suis infirmière, il faut des images parfaites, je le sais. Ne pas bouger, méditer, se détendre.


Ces malaises qui me prennent depuis que j'ai cru recevoir un caillou dans la tête au début mai... Ces sensations d'évanouissement, ces vertiges, cette vue toute noire d'un coup, et surtout cette absence, cette amnésie le 23/05, mon généraliste s'en est inquiété, il a parlé d'épilepsie. Pffff.


Il est un peu alarmiste... ma paupière droite est un peu affaissée, les grattouilles sur ma joue sont lointaines, mais bon, tout ça c'est un peu inutile non ?!


Je suis du côté des blouses blanches pas de l'autre. C'est moi qui aide, personne ne me soigne, je me débrouille comme une grande !


Certes j'ai des maux de tête, c'est horriblement douloureux, mais je suis migraineuse depuis 1999. Ok ok, ça n'a jamais été aussi localisé.


Penser à autre chose, mes enfants, mon chéri, ma famille, la mer, la montagne, la nature, le ski, le soleil, l'ambre solaire... penser à la vie quoi... normal à 47 ans ?!


Tiens le bruit s'arrête ? je découvre l'Irm, c'est sans doute normal. Oh oh ils ont quoi tous les trois à me ramener dans l'autre sens, c'est enfin terminé ??


- Vous avez eu un accident ? Vous avez tapé la tête ? Vous avez des malaises depuis quand ?


- Euh mais non, mais non, depuis le mois dernier pourquoi ? (chape de plomb qui vient de me tomber dessus, j'ai franchi la barrière... Pascale, la patate est dans ta tête ! Combien de fois tu l'as vue pour les autres lorsque tu bossais aux urgences... combien de fois as tu eu tant de peine pour eux, non c'est impossible, ce n'est rien, ils se trompent).


- On va vous injecter un produit de contraste pour mieux voir.


- Je connais merci, je suis infirmière, enfin j'étais, je sais plus quoi...


Aie, on me pique et on repart, je sens le liquide couler dans mon bras, c'est froid, froid comme ce que je ressens dans mon corps, froid comme le couperet qui vient de tomber. J'ai un squatteur dans ma tête, en juin !!!! Mais en juin on ne squatte plus, on profite du soleil, on va sur la plage...


Et c'est reparti, bing bing bing, bong bong bong, je ne suis plus là, je suis partie loin dans les nuages où il fait si bon vivre, je ne veux plus être là, je ne veux plus !!! J'ai envie de crier, de pleurer, mais rien ne vient, je suis une coquille vide, vide de sens, vide d'envie...


Le vacarme cesse, et revoilà les trois agents hospitaliers qui reviennent, l'air désolé.


C'est bon, les cocos je suis pas morte là, souriez !


- Je vous dépique et le radiologue va vous expliquer, ok ?


- Ok (comme si j'allais partir en courant ?! je n'ai plus de jambes, moi l'ancienne sportive, l'ancienne hockeyeuse, skieuse, joggeuse, j'ai déserté ce corps, un bocal vide avec une accroc dans le couvercle...)


Je vous passe les détails de l'explication, je résume : saignement (AVC, c'était sans doute cela cette impression de recevoir un caillou dans la tronche) et puis un truc de 2 cm de diamètre dans ma tête, dans mon cerveau, un machin qui n'a rien à y faire, cela ressemble à un cavernome cérébral.




C'est la première fois que j'entends ce nom, c'est pas courant, il parait. Je flotte sur mes pieds, je dis "oui oui", je dis "au revoir", je promet d'aller de toute urgence voir un neuro chirurgien, enfin non c'est ce corps qui fait ça, moi je me suis évaporée...


Saint Roch, hôpital de Nice, je suis assise sur les marches, je ne sais plus où j'habite. L'expression n'a jamais été aussi vraie. Ma petite soeur m'appelle, je n'avais rien dit au reste de la famille. J'ai du mal à parler.


Pourquoi moi ? Pourquoi ? Je suis incrédule...




6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Original.png
bottom of page